Vernissage à Paris de l’exposition « L’Oriental marocain, le chemin du sacré »

Pari – Le vernissage de l’exposition « L’Oriental marocain, le chemin du sacré », qui met en avant la richesse et la diversité du patrimoine culturel immatériel de cette région du Royaume, a eu lieu vendredi soir à l’Institut du Monde arabe (IMA) à Paris.

 

Organisée par l’Agence de l’Oriental dans le cadre de l’exposition événement qui se tient actuellement à l’IMA sous le thème: « Trésors de l’islam en Afrique. De Tombouctou à Zanzibar », cette manifestation connaît la participation d’une trentaine d’artistes issus de cette région dont des peintres, des chorégraphes, des calligraphes et des musiciens.

 

S’exprimant à cette occasion, le Directeur général de l’IMA Mojeb al-Zahrani a rappelé la forte présence du Maroc sur la scène culturelle parisienne à travers notamment l’organisation au sein de l’Institut ces dernières années de plusieurs manifestations dédiées au Royaume.

 

Il a aussi indiqué que la manifestation sur l’Oriental marocain, qui se poursuivra jusqu’à dimanche, permettra de mieux connaître cette région, notant que ce genre d’événements contribue à la consécration du dialogue entre les différentes cultures.

 

L’ambassadeur du Maroc en France Chakib Benmoussa a, pour sa part, relevé que cette exposition permet de découvrir cette « belle région » du Royaume à travers ses artistes et son rayonnement culturel et invite à la visiter, rappelant qu’elle regorge d’importantes potentialités touristiques dont une station balnéaire à Saïdia, outre les oasis et les montagnes.

 

Le diplomate a, d’autre part, rappelé que la Constitution de 2011 confirme la culture plurielle du Maroc, soulignant l’intérêt particulier qu’accorde SM le Roi Mohammed VI à la promotion de la culture.

 

De son côté, le Directeur général de l’Agence de l’Oriental, Mohamed Mbarki a indiqué que cette manifestation vient enrichir le partenariat exemplaire entre l’Agence et l’IMA, notant que les œuvres et documents exposés symbolisent la diversité de la culture marocaine.

 

Cette exposition montre que l’identité et son devenir sont de perpétuels projets articulés à la frontière du rapport à soi et de la relation à l’autre, a-t-il ajouté.

 

Prenant la parole à son tour, le commissaire de l’exposition Azzeddine Abdelouhabi a expliqué que cette manifestation vise à assurer un dialogue entre les différentes expressions artistiques et entre les objets historiques et l’art contemporain.

 

Cette exposition comprend deux volets dont un est dédié à l’art visuel à savoir la musique et la danse contemporaine et un autre aux conférences traitant de plusieurs thématiques, a-t-il poursuivi.

 

Au programme de cette manifestation figurent des conférences portant notamment sur « trésors de l’islam dans l’Oriental marocain », « Oujda, mille et une histoires », « le conte miroir de la société », ainsi que des spectacles de musique et d’autres animations artistiques.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.