Sondage ACRPS: Les marocains, largement anti-takfiri

Casablanca : Un sondage qatari a questionné les marocains sur leur perception de l’idéologie takfiri, qui consiste à excommunier les fidèles d’une religion, en l’occurrence l’Islam, sous prétexte de ‘sa mauvaise pratique’.

PH ACRPS

En effet, le Think Tank qatari, ‘The Arab Center for Research and Policy Studies – ACRPS’, présidé par l’homme politique israélien, Azmi Bishara, a publié une étude d’opinion, réalisée auprès d’un échantillon multinational arabe, portant sur nombreuses questions, parmi elles, l’idéologie takfiri.

Dans cette étude, intitulée ‘the 2016 Arab Opinion Index’, les sondés marocains ont été, très majoritairement, plus que clairs, quant à leur rejet, de toutes idéologies takfiri.

Ainsi, à la formule : ‘Aucune autorité religieuse n’a le droit de déclarer les adeptes d’autres Religions comme étant des infidèles.’, les marocains ont répondu Oui, par une franche majorité de 71%.

21% l’ont affirmé fortement. 50% en sont convaincus. Et 14% des sondés marocains ont exprimé une forte ou moyenne sympathie pour l’idéologie takfiri.

Source ACRPS
DAECH BANNI

Plus généralement, indique l’ACRPS, les sondés arabes ont rejeté, à une large majorité, le groupe terroriste, daech, appelé, tendancieusement, en occident, ‘état islamique‘. Ainsi, plus de 89% ont exprimé des opinions négatives de daech.

Plus significatif, les sondés ont pris soins de dissocier la religion musulmane du groupe terroriste daech. Ainsi, le sondage démontre que les attitudes envers daech, ne sont en rien corrélées avec la religiosité.

Selon l’ACRPS, l’absence de corrélations illustre l’idée que les attitudes envers daech sont définies par des considérations politiques et non par les croyances religieuses. Lorsqu’on a demandé aux sondés d’expliquer la popularité de daech parmi sa base de soutien, seulement 20% des personnes interrogées ont attribué cette popularité à des facteurs religieux.

METHODOLOGIE

Selon l’ACRPS, pour les besoins de cette étude, des entretiens en face-à-face, ont été menés auprès d’un échantillon multinational arabe de 18.310 répondants, issus de 12 pays arabes que sont: Le Maroc, l’Arabie Saoudite, le Koweït, l’Irak, la Jordanie, la Palestine, le Liban, l’Egypte, le Soudan, la Tunisie, l’Algérie et la Mauritanie.

Le Think Tank Qatari affirme avoir respecté l’équité dans la représentation des différents segments de la population, avec notamment une parité du genre (50% d’hommes et 50% de femmes).

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.