Sahara: à travers la désignation de Ghali, l’Algérie mise sur un changement dans la stratégie du polisario

Avec l’élection de cet ancien représentant du polisario à Alger, le régime algérien est en train également d’encourager les voix « les plus prédisposées -au sein de ce mouvement séparatiste- à une solution armée » au conflit du Sahara, a-t-il ajouté dans une déclaration à la MAP.

Pour M. Unceta, « l’Algérie se trompe de stratégie » si elle croit à un retour à la lutte armée, alors que le Conseil de sécurité des Nations Unies continue de défendre une solution négociée à la question du Sahara marocain.

L’universitaire espagnol a rappelé, par ailleurs, que la nature de la relation entre le régime algérien et le polisario est connue de tout le monde, soulignant que Brahim Ghali est sans le moindre doute, l’homme d’Alger.

Il a relevé, dans le même sens, que la présentation d’un candidat unique lors d’un processus électoral de quelque nature qu’il soit, comme ce fut le cas avec Brahim Ghali, est synonyme d’absence de démocratie, « l’une des caractéristiques de ce mouvement séparatiste depuis longtemps ». 

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.