Restaurateur marocain à Séoul : Le Halal est tant difficile en Corée

Pékin : La Corée tente de développer sa filière halal, en vue d’attirer plus de touristes musulmans, mais plusieurs forces sociales locales s’y opposent.

Bulgogi, un plat sud-coréen avec une viande halal – PH SCMP

Le halal est très difficile à monter, développer et à obtenir en Corée. Ainsi s’est plaint un marocain exploitant un restaurant à Séoul, en Corée du Sud.

Il s’appelle Wahid .N et il est propriétaire à Séoul d’une sandwicherie et d’un café. Il a déclaré que la filière halal en Corée, est une entreprise tant difficile.

Cité par le site du journal chinois, ‘South China Morning Post – SCMP’, Wahid .N s’est plaint que la nourriture halal est incompréhensiblement stigmatisée, en Corée.

Tenter, dit-il, d’obtenir des ingrédients halal, pour les utiliser dans les plats marocains qu’il sert à ses clients coréens, revient à approcher des réseaux de ravitaillement, presque informels :

‘’vous avez l’impression d’acheter des drogues – un gars vous donne de la viande dans un sac en plastique noir, de son petit réfrigérateur.’’

LA CRISE DES DEUX COREES – UNE AUBAINE ?

Mais un élément géopolitique vient bien servir les intérêts de ce restaurateur marocain à Séoul. Il s’agit de la récente escalade entre les deux Corées.

Selon SCMP, l’installation par la Corée du Sud d’un système américain de DCA, a mécontenté la Chine. Cette dernière a décidé, en représailles, d’interdire à ses citoyens de se rendre en touristes en Corée du Sud. Ceci a plongé le secteur touristique dans le pays, en crise.

A cause de cela, Séoul veut remplacer les touristes chinois par des touristes du monde musulman. Et pour les attirer, elle a décidé de développer la filière halal, ce qui fait les bonnes affaires de Wahid .N.

Content de cette décision, il en a dit :

‘’ Ca va contribuer à éliminer en partie la mauvaise image qui colle à la nourriture halal.. Maintenant, les produits vont être disponibles dans des emballages appropriés, avec des étiquettes simples et portant des certifications gouvernementales.’’

DES RÉSEAUX CHRÉTIENS ISLAMOPHOBES

Mais la dédiabolisation de la filière halal en Corée ne serait point tache facile. Car en face, existent des réseaux chrétiens coréens, le plus souvent évangélistes, farouchement islamophobes, et luttant ardemment contre tout développement d’une filière halal dans le pays.

Selon SCMP, ces réseaux chrétiens coréens, instrumentalisent pour leur combat contre le halal, des organisations de protections des animaux, en prétextant que l’abattage du bétail, selon les normes islamiques, serait trop violent pour les animaux.

Ces mêmes réseaux vont également à propager au sein de la société coréenne, des mensonges comme ‘la nourriture halal attirerait les terroristes’ ou ‘la filière halal contribuerait à les financer’.

A noter que la communauté musulmane en Corée compte 120.000 individus.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

1 commentaire

  1. Fara dit

    Dites donc… il y a de la nourriture non halal au Maroc pour les touristes non musulmans? Les non musulmans ont ils le droit de ne pas faire ramadan en public? Au lieu de regarder la paille dans l’oeil de la Corée, regardez la poutre dans l’oeil du Maroc et des pays musulmans en général. Ça s’appelle lexigence de réciprocité.

Les commentaires sont fermés.