Pyongyang maîtrise la miniaturisation des ogives nucléaires

Washington – La Corée du Nord a réussi à mettre au point une ogive nucléaire miniaturisée qui peut être logée dans ses missiles, rapporte le Washington Post citant des sources au sein du renseignement américain.
Le journal précise dans son édition de mardi que cette avancée fait franchir à la Corée du Nord un seuil décisif sur la voie de l’accession au statut de puissance nucléaire pleine et entière.
L’analyse, qui provient de l’Agence du renseignement militaire (DIA), complète une précédente évaluation de la communauté américaine du renseignement qui estime que le régime de Kim Jong-un aurait jusqu’à 60 armes nucléaires dans ses arsenaux.
La Corée du Nord a procédé à son premier essai nucléaire souterrain en octobre 2006. Quatre autres essais ont suivi, en mai 2009, en février 2013, en janvier 2016 (de type bombe à hydrogène) et en septembre 2016.
Pyongyang affirmait alors, photo à l’appui, que cette cinquième bombe était une ogive « miniaturisée » d’une puissance sans précédent, supérieure à celle d’Hiroshima en 1945. Les analyses des relevés sismographiques faisaient alors état d’une puissance comprise entre 10 et 30 kilotonnes, contre 12 à 15 kilotonnes pour « Little Boy », la bombe larguée sur Hiroshima.
Le renseignement américain, précise le Washington Post, n’a pas conclu avec certitude que cette ogive miniaturisée a été testée.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.