lemag

2018: Oujda, capitale de la culture et ville des arts

Rédigé le 18/12/2018
MAP - Samir Benhatta


Oujda - Chargée d’histoire et de culture, la Cité millénaire d’Oujda a vibré en 2018, au rythme d'une multitude d'activités culturelles et accueilli un grand nombre d'artistes, intellectuels et créateurs.

En effet, la capitale de la région de l’Oriental a été désignée en avril dernier "Capitale de la culture arabe pour l'année 2018", un événement grandiose tenu sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI.

La cérémonie de lancement de cette manifestation culturelle a été présidée par le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laaraj et le Directeur général de l’Organisation arabe pour l’éducation, la culture et les sciences (ALESCO), Saoud Hilal Al Harbi, en présence de plusieurs ministres et ambassadeurs arabes, de responsables d’instances culturelles et d’autres personnalités.

Au menu de cette célébration (13 avril 2018 - 29 mars 2019) figurent des centaines d’activités culturelles et artistiques, des colloques scientifiques et des festivals d’envergure nationale et internationale avec la participation d’environ 1.200 artistes et intellectuels.

Le legs culturel oujdi dans toute sa splendeur et sa diversité est mis à l’honneur, l’occasion pour la cité millénaire de mettre en valeur son patrimoine à la faveur de spectacles vivants, expositions artistiques, rencontres littéraires et colloques scientifiques à même de dynamiser le paysage culturel et de renforcer la visibilité de la ville à l’échelle internationale.

Cette manifestation culturelle est porteuse de plusieurs significations eu égard aux dimensions historiques et culturelles d'Oujda, qui a donné naissance à de grandes figures ayant apporté leur pierre à l'édifice culturel à l'échelle nationale et arabe, avait indiqué à cette occasion M. Laaraj.

Le ministère de la Culture et de la Communication, a-t-il dit, réaffirme son engagement à aller de l'avant dans la mise en valeur du patrimoine culturel national, en tant que locomotive du développement économique et social, dans le but d'insuffler un nouvel élan au paysage culturel national et renforcer le rôle de la culture, facteur essentiel du développement durable.

Ainsi, la ville millénaire a abrité plusieurs événements et manifestations culturelles et artistiques s’inscrivant dans le cadre de l'évènement "Oujda, capitale de la culture arabe".

L’on peut citer l’organisation de la deuxième édition du Salon maghrébin du livre "Lettres du Maghreb", initiée sous le thème "Réinventer l’universel" avec la participation de plusieurs intellectuels et professionnels de l’édition, venus du Maghreb et d’ailleurs.

La Salon, premier du genre dédié aux écrivains maghrébins dans la région, a rassemblé cette année une vingtaine d’institutions et 25 professionnels de l’édition, contre 17 lors de la précédente édition. L’on fait état également de la participation de 58 exposants d’ici et d’ailleurs, et de 120 intellectuels de renom aux 34 tables-rondes et panels programmés lors de cette édition qui a connu aussi la présence d’une cinquantaine d’invités étrangers.

Par ailleurs, le Groupe Barid Al-Maghrib a procédé en octobre dernier à l’émission de quatre timbres-poste commémoratifs de l’événement "Oujda Capitale de la Culture arabe pour l’année 2018".

Une convention relative à l’émission de ces timbres-poste a été signée à Oujda à l’ouverture de la sixième édition du Salon philatélique arabe, par le ministre de la Culture et de la Communication et le directeur général du Groupe Barid-Al Maghrib, Amine Benjelloun Touimi.

Oujda accueille aussi les Journées culturelles arabes qui se poursuivront jusqu’au mois de mars prochain, l’occasion de promouvoir le dialogue culturel inter-arabe et permettre à la région l’Oriental de découvrir de près plusieurs expressions de la culture arabe riche et diversifiée.

La Cité millénaire d'Oujda peut s’enorgueillir d’abriter une infrastructure importante à vocation culturelle qui lui permet d'organiser de grands événements, dont le Théâtre Mohammed VI, un lieu de culture monumental qui offre les conditions idoines pour accueillir les grandes manifestations culturelles nationales et internationales.

A la faveur de cet événement, Oujda aspire à réaffirmer son rayonnement culturel et la richesse de son patrimoine, tous domaines confondus, afin d’ouvrir de nouveaux horizons à même de consolider la coopération culturelle inter-arabe.