lemag

Le Maroc et l'Inde signent à New Delhi un accord d'extradition judiciaire

Rédigé le 13/11/2018
MAP


Le Maroc et l'Inde ont signé, mardi à New Delhi, un accord de coopération judiciaire portant sur l’extradition des criminels.

En vertu de cet accord, signé par le ministre de la Justice Mohamed Aujjar et le ministre indien délégué aux affaires étrangères V.K Singh, chaque partie s’engage à remettre à l’autre, dans le cadre du principe de réciprocité et en cas de présentation d’une demande, les personnes qui sont poursuivies ou condamnées à une peine privative de liberté par les juridictions de l'un des deux pays.

"L'objectif de cet accord est de fournir un cadre juridique transparent, fiable et permanent pour l'extradition des personnes qui sont accusées de crimes transfrontaliers, de la traite des êtres humains, de terrorisme et de toutes autres infractions pénales où économiques commises dans un État contractant", a déclaré à la MAP M. Aujjar.

Cet accord permettra également aux deux pays de coopérer pour traiter les cas d'éléments criminels agissant à l’encontre des intérêts nationaux de l’Inde ou du Maroc, a-t-il dit, ajoutant que les deux pays ont besoin de ce cadre juridique solide pour asseoir une coopération efficace dans la lutte contre la criminalité.

"La signature de cet accord pose un nouveau jalon dans l'édification des relations de coopération bilatérale entre les deux pays dans plusieurs domaines d'intérêt commun", a souligné le ministre.

"La visite de SM le Roi Mohammed VI en Inde en 2015 a insufflé une forte dynamique aux relations entre les deux pays, comme en atteste l'échange de visites et la signature de plusieurs conventions et accords", a-t-il poursuivi.

Pour sa part, M. Singh s'est félicité du niveau de la coopération bilatérale et de l’excellence des liens entre les deux pays dont certains sont ancestraux et remontent au voyage en Inde du célèbre explorateur Ibn Battouta au 14ème siècle.

« Nous avons tenu plusieurs réunions de commissions économiques et mixtes et signé 22 conventions en moins de 21 mois, ce qui témoigne de la dynamique des relations de coopération entre les deux pays », a-t-il souligné.

Le ministre indien a tenu à saluer, à cette occasion, le retour du Maroc à l'Union africaine et son rôle de leadership dans le développement, la stabilité et la prospérité du continent.

Il a aussi mis en exergue les grands chantiers de réformes initiés par SM le Roi pour le développement socio-économique du Maroc et l'édification d'un État moderne respectueux des droits et de libertés.

Trois autres conventions ont été signées lundi entre le Maroc et l'Inde. Elles portent sur l'entraide judiciaire en matière pénale, la coopération judiciaire dans les domaines civile et commercial et l’échange d'expertise liée à la transformation numérique dans le domaine de la justice.