lemag

Le Maroc investira plus de 40 milliards de dollars dans le secteur de l’énergie à l’horizon 2030 (M. Rebbah)

Rédigé le 02/10/2018
MAP


Le Maroc investira plus de 40 milliards de dollars dans le secteur de l’énergie à l’horizon 2030, a indiqué lundi, à Marrakech, le ministre de l’Energie, des Mines et du développement durable, Aziz Rebbah.

Intervenant à la cérémonie d’ouverture des travaux de la 11è Conférence arabe sur l'énergie, M. Rebbah a fait savoir que les investissements dans le secteur énergétique atteindront 30 milliards de dollars consacrés aux projets de production de l’électricité à partir d’énergies renouvelables, ce qui représente de grandes opportunités pour le secteur privé national, régional et international. 

Pour mettre en œuvre ces programmes et projets énergétiques, le Royaume accorde un grand intérêt à la question de l’encouragement des investissements dans le domaine énergétique en général et dans le domaine des énergies renouvelables en particulier, a-t-il expliqué, relevant dans ce contexte, que le Maroc consent de grands efforts dans ce domaine à travers la prise de plusieurs mesures ainsi que le développement de son arsenal législatif en vue d’améliorer le climat et le cadre propices à l’incitation des investisseurs privés nationaux et étrangers. 

Le ministre a en outre, fait remarquer que le secteur de l’énergie au Maroc se caractérise par une demande accrue sur l’énergie et une dépendance quasi-totale sur l’importation, relevant que la consommation globale du Royaume de l’énergie primaire s’élève à 20,8 millions de tonnes en 2017, dont le pétrole (55,9%) et le charbon (25,5%).

M. Rebbah a par ailleurs, souligné que les énergies renouvelables (énergie éolienne, hydroélectrique, solaire) contribuent à hauteur de 5,8% alors qu’elle ne représentait que 2,6% en 2002, ce qui a permis de réduire la dépendance énergétique du Royaume de 98% en 2008 à 93% en 2017 et traduit l’engagement du Maroc dans le processus de transition énergétique.

Après avoir mis l’accent sur la diversité des partenaires dans le marché marocain caractérisé par son ouverture et le souci du Royaume de rationaliser l’utilisation de l’énergie, M. Rebbah a indiqué que près de 80 groupes sont intéressés actuellement par le projet du gaz liquéfié au port Jorf Lasfar, dont le montant s’élève à près de 4,5 milliards de dollars, relevant que le ministère est en train de mettre les dernières retouches pour l’annonce des appels d’offres pour ce projet.

Placée sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, cette rencontre examinera, quatre jours durant, la situation de l’énergie, ses évolutions récentes et futures et son impact sur le secteur énergétique dans le monde arabe.

Organisée par le ministère de l'énergie, des mines et du développement durable, le Fonds arabe pour le développement économique et social, la Ligue arabe,l'Organisation des pays arabes exportateurs du pétrole (OAPEC) et l'Organisation arabe du développement industriel et minier (OADIM), cette conférence discutera aussi de la sécurité énergétique en tant que partenariat mondial et des investissements nécessaires au développement du secteur de l’énergie dans les pays arabes.

Le programme de ce conclave comporte trois sessions ministérielles sur "la prospection de l'avenir de l’énergie aux niveaux arabe et mondial", "la sécurité énergétique en tant que partenariat mondial", "les exigences de l’investissement dans le secteur de l’énergie dans les pays arabes", en plus de séances plénières portant, entre autres, sur "les sources d’énergie dans les pays arabes et le monde : réalité et perspectives", "la coopération arabe dans le domaine de l’énergie électrique", "la gestion de la demande sur l’énergie dans les pays arabes" et "l’énergie, l’environnement et le développement durable".