lemag

Le changement d'heure: un rituel centenaire et controversé

Rédigé le 04/09/2018
AFP


Paris - Les changements d'heure saisonniers, dont l'abrogation est proposée par la Commission européenne, ont été institués pour la première fois en 1916 en Europe pour économiser de l'énergie. Mais ce rituel, controversé, a été abandonné par plusieurs pays.

L'inventeur et homme politique américain Benjamin Franklin est considéré comme le premier à avoir émis l'idée du changement d'heure: en 1784, dans un essai satirique publié au Journal de Paris, il incite les Français à décaler l'heure du commencement de leurs journées pour économiser les bougies d'éclairage.

La mise en place de deux heures --une d'été et une d'hiver-- est adoptée en 1916 par les empires allemand et austro-hongrois afin d'économiser de l'électricité en pleine première guerre mondiale. Ils sont imités la même année, dans le camp adverse, par l'Empire britannique et la France.

L'idée principale derrière le changement d'heure est de faire correspondre heures d'activité et heures d'ensoleillement pour limiter l'utilisation de l'éclairage artificiel.

Sous la pression du monde agricole, de nombreux pays d'Europe et d'Amérique du Nord renoncent au changement d'heure entre la première et la seconde guerre mondiale. Avant de la rétablir dans les années 1970 en raison des chocs pétroliers, l'électricité étant alors largement produite à partir de centrales au fuel lourd.

Depuis 1998, les dates du passage à l'heure d'été --le dernier dimanche de mars-- et à celle d'hiver --le dernier dimanche d'octobre--, ont été harmonisées dans l'Union européenne.

Le Canada, les Etats-Unis --à l'exception de certains Etats--, le Mexique, la Jordanie, la Nouvelle-Zélande, le Liban, Israël et Cuba appliquent également le changement d'heure.

Cette mesure est en revanche inexistante en Afrique, à l'exception du Maroc, et en Asie hors-Moyen-Orient.

De nombreux mouvements se sont créés dans le monde pour dénoncer les effets négatifs du système du double horaire. Ils réfutent notamment l'argument des économies d'énergie qui, avec les progrès technologiques, a perdu selon eux de sa pertinence.

Les détracteurs du changement d'heure dénoncent les effets négatifs sur la santé (perturbation des rythmes biologiques, notamment chez les enfants et les personnes âgées), de l'environnement (accroissement en été de la pollution atmosphérique, les pics de circulation coïncidant avec l'ensoleillement maximum) et du travail (métiers de plein air).

Le changement d'heure compte également de nombreux ennemis dans le monde agricole, notamment en raison des perturbations que ce changement de rythme provoque chez les animaux d'élevage.

Au Japon, l'occupant américain institue le changement d'heure en 1948, mais revenu à sa pleine souveraineté le pays l'abolit en 1952.

La Chine a elle aussi tenté d'adopter le système du double horaire en 1986. L'essai ne s'étant pas révélé concluant, elle revient à une heure stable toute l'année en 1991.

En 2011, le président Russe Dmitri Medvedev décide de protéger les Russes du "stress et de "maladies" provoqués selon lui par le changement horaire, et de mettre la Russie en permanence à l'heure d'été en adoptant le fuseau GMT+4 à Moscou.

Les changements d'heure annuels y avaient été introduits en 1917 et abandonnés une première fois en 1930 --le pays conservant alors l'heure d'été-- avant de reprendre le passage aux heures d'été et d'hiver en 1981.

Mais à la suite de protestations de la population locale, mécontente de devoir se déplacer en pleine nuit dans le creux de l'hiver russe, le gouvernement décide en 2014 de passer définitivement à l'heure d'hiver, au fuseau GMT+3 à Moscou.

La Biélorussie, l'Islande et l'Argentine ont également abandonné les changements d'heure.

Au Chili, le changement d'heure est abrogé en 2015 mais réinstauré l'année suivante. Annoncé seulement deux mois avant son entrée en vigueur, ce rétablissement sème la pagaille dans les horaires des compagnies aériennes. Puis, en 2017, le gouvernement chilien décrète que l'extrême-sud du pays, que l'heure d'hiver austral plongeait dans le noir dès le milieu de l'après-midi, bénéficiera de l'heure d'été toute l'année contrairement au reste du pays.