Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
lemag

Le ministère de la Santé rappelle des lots de certains médicaments à base de valsartan

Rédigé le 07/07/2018
MAP


Rabat - Par principe de précaution, la direction du médicament et de la pharmacie du ministère de la Santé a ordonné le retrait de tous les lots de certains médicaments à base de valsartan fournis par le fabriquant Zhejing Huahai Pharmaceutical Co-Chine.

Les médicaments concernés sont VALSARTAN WIN 80 mg et 160mg, CO-VALSARTAN WIN 80mg /12.5 mg et 160mg /25 mg et ATENSIL 40mg, 80mg et 160mg, indique un communiqué du ministère de la Santé.

Le ministère de la santé signale l'apparition d'une impureté, probablement cancérigène, qui a été détectée dans certains médicaments contenant du valsartan fabriqué par la société Zhejing Huahai Pharmaceutical Co-Chine, souligne la même source, ajoutant que cette alerte concerne plusieurs pays au niveau mondial suite à la détection de la N-nitrosodiméthylamine (NDMA) dans la substance active "valsartan" fabriquée par Zhejing Huahai Pharmaceutical Co. (Chine).

La présence de la NDMA était inattendue et serait liée à des changements dans la façon dont la substance active a été fabriquée, poursuit le communiqué, précisant que seuls les médicaments cités ci-dessus sont concernés par ce rappel de lots.

"Si vous utilisez l'un des médicaments cités ci-dessus, il est important de consulter votre médecin pour le remplacer par un autre médicament à base de valsartan d'une source différente ou par un traitement alternatif, il est important de ne pas interrompre votre traitement et si vous avez des questions au sujet de votre traitement, parlez-en à votre pharmacien ou à votre médecin", recommande le ministère.

Les médicaments à base de valsartan sont utilisés pour traiter les patients souffrant d'hypertension artérielle afin de réduire les complications telles que les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux, et sont également utilisés chez les patients qui ont eu une insuffisance cardiaque ou une crise cardiaque récente, rappelle la même source.