Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
lemag

Expert : Qu’attendent les collectionneurs d’arts asiatiques, pour s’intéresser au Maroc ?

Rédigé le 19/06/2018
Larbi Amine - LeMag

Pékin : Selon Alexandre Colliex, conseiller international en arts et musées, le Maroc est un future eldorado artistique, pour les riches collectionneurs asiatiques.



Les musées sont un formidable outil de ‘soft-power’. La preuve, tous ces pays du golfe, pauvres en cultures mais riches en pétrole, qui en construisent à tout va. Généralement, de couteuses copies, un Louvre à Abou Dhabi, ou un gros musée en plein désert, en Arabie Saoudite, implanté à coup de centaines de millions de dollars, à proximité du premier puits de pétrole du royaume.

Mais, il existe un pays où ce mouvement artistique paraît tout à fait cohérent et légitime, vu sa riche tradition culturelle millénaire. Il s’agit du Maroc.



Selon le conseiller international en art, Alexandre Colliex, le mouvement muséal marocain est promis, grâce à sa grande richesse culturelle, à un avenir flamboyant.



Cité par le site du journal hongkongais, ‘The South China Morning Post’, Alexandre Colliex a déclaré :

‘’Le Maroc a une scène artistique très excitante pour les artistes émergents car elle se situe entre l'Europe et le monde arabe et regarde vers le sud en direction de l'Afrique.’’



L’expert international a ajouté :

‘’Mais je ne vois pas beaucoup de collectionneurs asiatiques y aller encore.’’

Selon lui, le royaume devrait redoubler d’effort pour une meilleure promotion de sa scène artistique ultra-riche et de ses musées qui ont tous pour réussir, au contraire d’autres pays, où commencer à zéro à défaut de culture, peut s’avérer une entreprise aussi couteuse que peu viable.