lemag

Signature à Tunis d'un programme exécutif de coopération entre les ministères de la justice du Maroc et de la Tunisie

Rédigé le 08/06/2018
MAP


Tunis - Le ministre de la Justice, Mohamed Aujjar et son homologue tunisien, Ghazi Jribi, ont signé, jeudi à Tunis, le programme exécutif de coopération judiciaire entre le Maroc et la Tunisie pour la période 2018-2019.

Le programme exécutif de coopération judiciaire pour la deuxième moitié de 2018 porte sur la visite au Maroc de hauts responsables du ministère tunisien de la Justice pour s’enquérir du système judiciaire marocain et du système de gestion des tribunaux. Il prévoit également des visites de responsables du ministère marocain de la Justice à Tunis pour s’informer du système de gestion de l’Administration judiciaire en Tunisie et du programme de réforme du système judiciaire et des prisons.

Le Programme prévoit aussi l’organisation durant le premier semestre de 2019 au Maroc d’un atelier conjoint des experts des deux pays sur l’évaluation des mécanismes de coopération judiciaire internationale dans la résolution des conflits transnationaux et la lutte contre le crime organisé et la corruption dans les deux pays.

Selon ce programme, des cadres administratifs et techniques du ministère tunisien de la Justice doivent se rendre dans le Royaume pour s’enquérir de l’expérience marocaine et des projets initiés dans le domaine de l’Administration judiciaire et de la justice électronique. Il s’agit aussi d’organiser durant la deuxième moitié de 2019 d’un atelier conjoint entre les experts des deux pays sur l’utilisation des nouvelles technologies de l’information dans l’administration judiciaire.

Les deux parties ont convenu de ce programme exécutif de coopération judiciaire, partant de leur volonté et de leur détermination à insuffler une nouvelle dynamique à leur coopération dans les domaines relevant de leur compétence.

M. Aujjar est en visite en Tunisie à la tête d'une délégation comprenant notamment le directeur général de l'Institut supérieur de la magistrature, Abdelmajid Rhomija, et le directeur de la législation au ministère de la justice, Bensalem Oudija. Il s'est rendu, à cette occasion, à la Cour d'appel et au Conseil supérieur de la magistrature à Tunis.