lemag

AMB. Sales : Le Maroc, une voix antidote à l’extrémisme, qui porte tant en Afrique qu’en Europe

Rédigé le 07/06/2018
Larbi Amine - LeMag

New York : Le Maroc a inventé le meilleur outil, pour que la guerre contre le terrorisme, soit en plus d’une bataille armée, un concours d’idée.



Winston Churchill disait :

‘’Les armes ... ne sont pas suffisantes par elles-mêmes. Il faut leur adjoindre le pouvoir des idées…’’

C’est par cette citation du célébrissime héros britannique de la 2e guerre mondiale, l’ancien premier ministre Winston Churchill, que le coordinateur américain du contreterrorisme, l’ambassadeur Nathan Sales a évoqué le modèle marocain de lutte contre le terrorisme.   

AMB. Sales qui donnait, il y a moins d’une semaine, conférence au think tank conservateur américain, le ‘Hudson Institue’, a parlé du Maroc, comme l’un des meilleurs alliés des USA, dans la guerre contre le terrorisme, une guerre disait-il, intelligente car totale, associant l’action sécuritaire armée, à une lutte idéologique et éducative.


Nathan Sales qui préside, depuis 2017, au département d’Etat américain, le ‘Bureau of Counterterrorism’, a cité le royaume en ses mots :

‘’Le Maroc est un partenaire avec un fort engagement en faveur du pluralisme. Pour endiguer la croissance de l'extrémisme, le Roi Mohammed VI a créé en 2015, l'Institut Mohammed VI pour la formation des imams. L'Institut forme également des guides religieux masculins et féminins appelés respectivement «Morchidines» et «Morchidates». Sa mission est de promouvoir l'érudition religieuse et un message de tolérance, en particulier en Afrique.’’

Selon, AMB. Sales, le Maroc se distingue comme étant un antidote puissant aux extrémismes. Il est, ajoute-il, une voix efficace qui porte tant en Afrique qu’en Europe :

‘’Aujourd'hui, cette école attire des étudiants de tout le continent - et de l'Europe aussi. Un groupe d'étudiants de plus de 1200 par an, originaire du Maroc, de Guinée, de Côte d'Ivoire, de Tunisie, du Mali, du Tchad, du Nigeria, du Sénégal et de France.’’

Le coordonateur américain conclut que ce n’est que grâce à des initiatives sur le modèle marocain, que pourrait se créer un cadre de voix informées et authentiques qui finira par étouffer internationalement, l'extrémisme prêché par daech et Al-Qaïda.