lemag

Nouvel indice de l’émergence en Afrique. Le Maroc dans le quintile supérieur .. Mais !!

Rédigé le 21/03/2018
Larbi Amine - LeMag

Montréal : Deux politologues d’origine africaine, chercheurs à l’université canadienne de Montréal, ont produit un nouveau classement de l’émergence en Afrique, avec, disent-il, prises en compte, de nouvelles catégories de facteurs, rarement explorées par les classements onusiens ou occidentaux.



En effet, Mamoudou Gazibo, Niger et Olivier Mbabia, Cameroun, les deux, politologues au Pôle de recherche sur l’Afrique et le monde émergent au sein de l’université de Montréal, au Canada, viennent de donner publication, d’un nouveau classement de l’émergence en Afrique. Un indice, selon eux, qui diffère significativement des classements occidentaux, qui ne prennent en considération, estiment-ils, que des facteurs simples comme le PIB / par habitant ou le niveau de développement humain.

Dans leur rapport intitulé ‘Index de l’émergence en Afrique’, les deux auteurs expliquent que l’émergence ne peut être réduite à la simple performance économique d’un pays. Il s’agit, défendent-ils, d’une notion plus large qui inclue le développement économique, en plus de la qualité de la gouvernance, l’évolution sociétale et l’efficacité politique et démocratique.

Ainsi, pour établir leur classement des pays africains les plus émergents, les deux politologues ont analysé pour chaque Etat africain, 23 critères, répartis en quatre catégories : politique, économie, développement humain et société.

LE MAROC 10E PAYS EMERGENT EN AFRIQUE



Selon ce rapport, le Maroc appartient au quintile supérieur, au classement de l’émergence en Afrique.

Le royaume arrive ainsi, à la 10e place, derrière des pays comme l’Afrique du Sud 2e, le Rwanda 6e ou la Tunisie 8e.

Fait inédit, des pays pétroliers, riches de leurs mono-rentes comme le Nigeria 42e, l’Algérie 14e ou le Gabon 19e, ne figurent pas dans le haut du tableau.

LE MAROC .. MAIS !!

Cette 10e place du Maroc est elle-même peu flatteuse. Selon les deux chercheurs montréalais, si le royaume est porté par une performance économique de mieux en mieux réussie et une évolution sociale de plus en plus prononcée, il devrait par contre, sérieusement s’inquiéter de la qualité de sa gouvernance politique et des niveaux assez bas de son développement humain.  

Les scores du royaume ont été comme suivant :

- Moyenne générale : 54.62 (quintile supérieur)

- Politique / gouvernance : 44.28 (4e quintile)

- Economique : 55.51 (quintile supérieur)

- Développement Humain : 41.98 (quintile inférieur)

- Société : 76.73 (quintile supérieur).


Index  emergence Afrique - Université de Montréal.pdf Index emergence Afrique - Université de Montréal