Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
lemag

Des paléontologues texans, au Maroc et en Slovénie, posent la question : L’histoire se répétera-t-elle ?

Rédigé le 29/01/2018
Adam Sfali - LeMag

New York : Il y a 183 millions d'années, les océans et les mers du monde sont tous devenus morts. Cet événement géant a provoqué de grands bouleversements géologiques, biologiques et à bien d’autres niveaux.



L’Homme avec sa civilisation technologique, hyper-consumériste et hyper-polluante, a-t-il sur la terre le même effet qu’un grand volcan, comme il en est arrivé dans la préhistoire et qui ont provoqué de grandes extinctions d’espèces ?

Selon des recherches scientifiques menées dans des espaces marins marocains et slovènes, il existerait une grande similitude, tant au niveau de la genèse que des conséquences, entre un grand événement naturel de l’ère Toarcien (183 millions d’années) et aujourd’hui.

‘OCEAN ANOXIC EVENT’



De quoi s’agit-il ? Cet événement s’appelle ‘Ocean Anoxic Event - OAE’, littéralement, l’anoxie des océans et des mers. 
L’anoxie est une chute des taux d’oxygène dans un milieu marin ou naturel en général. C’est un phénomène qui engendre la mort des océans et des mers, c'est-à-dire, la disparition de la vie dans ces milieux marins.

Selon Rowan Martindale, de l'Université du Texas à Austin, qui est la géologue qui a conduit ces recherches paléontologiques au Maroc et en Slovénie, il y a 183 millions d’années, une OAE s’est produite dans tous les océans du monde, conduisant à leur mort. 

Selon nombreuses théories scientifiques, cet OAE aurait été le prélude à l’extinction des dinosaures.

QU’EST CE QUI A PROVOQUE L’OAE ?



Les études paléontologiques effectuées au Maroc et en Slovénie, ont permis de formuler une théorie, selon laquelle, cette OAE aurait été provoquée par une intense activité volcanique.

Ce volcanisme à l’époque, a eu sur la terre, un même impact que le réchauffement climatique et la pollution industrielle d’aujourd’hui, selon le magazine américain, The Atlantic.

A l’époque, des volcans massifs, ont libéré, des quantités considérables de CO2 provoquant un réchauffement climatique gigantesque et une eau de mer plus chaude.  

Le volcanisme a aussi lâché dans les fonds marins, des millions de tonnes de minerais phosphorés et azotés, exactement comme le font les pollueurs industriels et agro-industriels d’aujourd’hui.

Une eau de mer plus chaude et des millions de tonnes de phosphores et d’azote ont favorisé une prolifération d’algues, qui elle-même a réduit les taux d’oxygène dans les océans, mettant fin ainsi, à la vie de plusieurs espèces marines.

SI LES DINOSAURES AVAIENT DES BATEAUX DE PECHE, ILS REMONTERAIENT SOUVENT DES FILETS VIDES 


La disparition de la vie dans les océans, à l’époque, a déséquilibré la vie sur terre. Conduisant à des extinctions massives d’espèces.

Selon les scientifiques, comme l’a fait le volcanisme du Toarcien, la civilisation technologique mondiale de milliards de personnes, submergeant les mers du monde de phosphore et d'azote et faisant exploser l'atmosphère avec des gaz à effet de serre, pourrait provoquer une OAE 2. 

Sauf que cette fois, l’espèce menacée d’extinction ne serait certainement pas la même qu’il y a 183 millions d’années.