Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
lemag

Le changement climatique rendra-t-il l’humain moins humain ?

Rédigé le 25/01/2018
Larbi Amine - LeMag

New York : Selon plusieurs études internationales, le réchauffement climatique accentuerait en volume et en degré, les conflits interpersonnels, les conflits intergroupes et les conflits entre pays.



Crimes, viols, meurtres, émeutes, guerres civiles ou guerres interétatiques, pourraient être les autres conséquences du réchauffement climatique, en plus de ses conséquences environnementales.

Selon plusieurs études internationales, le réchauffement climatique ne détruirait pas seulement la nature, les océans, la faune, la flore, les équilibres écologiques… mais pourrait transformer les humains en des êtres plus féroces et anormalement agressifs.

Des humains moins humains peupleraient alors une terre surchauffant et qui y  feraient, un peu partout, éclater des conflits, du niveau interpersonnel, en passant par le niveau intergroupe sociaux, religieux ou raciaux et en arrivant jusqu’au niveau interétatique, pour des guerres régionales ou internationales.

Nombreux scientifiques, expliquent que cette inhumanité grandissant, au fur et à mesure que le climat se réchaufferait, sera due à l’effet de la température sur les systèmes neuro-cérébraux chez l’homme, mais aussi à cause des retombées économiques du changement climatique, qui s’exprimeraient par des pénuries d’eau, de nourriture ou d’énergie. 

En somme, des hommes sur les nerfs à cause de la chaleur, se combattraient pour le peu d’eau, le peu de nourriture, le peu d’énergie qui resteraient.

Pour étayer ces théories dystopiant, on peut citer deux études scientifiques internationales. 

La première s’intitule ‘Climate and Conflict’ réalisée par des chercheurs américains de la ‘Stanford University’ et de la ‘University of California, Berkeley’.
 
La deuxième s’intitule ‘Crime, weather, and climate change’, elle a été réalisée par des chercheurs de la ‘Harvard University’.

Dans  la première étude, les chercheurs ont établi un lien théorique de causalité entre le changement climatique et l’augmentation de l’agressivité sociale, religieuse et politique chez l’humain.

Selon cette étude, chaque augmentation de 1 degré de la température augmente les conflits interpersonnels de 2,4% et les conflits intergroupes de 11,3%.

Dans la deuxième étude, les chercheurs harvardiens sont allés plus loin en établissant des statistiques futurologiques détaillées sur les volumes et les types de crimes interpersonnels, liés selon eux, directement au changement climatique. Ces chiffres obtenus, concernent 2997 comtés américains.

Ainsi, affirment-ils, à l’horizon 2099, le changement climatique entraînera 22.000 meurtres, 180.000 cas de viol, 1,2 million d'agressions graves, 2,3 millions d'agressions simples, 260.000 vols qualifiés, 1,3 million de cambriolages, 2,2 millions de vols et 580.000 cas de vol de véhicules.