Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
lemag

La Chine développe sa première base de données de pigments des fresques anciennes

Rédigé le 19/01/2018
Xinhua


La Chine développera une base de données sur les pigments utilisés dans les fresques anciennes, afin de contribuer à la recherche et d'aiderà protéger les fresques du pays.

Le musée de l'Histoire du Shaanxi et l'Institut d'optique et de mécanique de précision de Xi'an ont récemment signé un accord de coopération stratégique pour établir une base de données de pigments dans ce musée de la province chinoise du Shaanxi (nord-ouest).

"Les pigments ne sont pas simplement des matériaux utilisés pour la peinture. Ils offrent aussi des informations historiques reflétant les niveaux de culture et de technologie scientifique du passé", a indiqué Qiang Yue, directeur du musée.

Le musée possède plus de 600 fresques de tombes datant de la dynastie Tang (618-907), couvrant une superficie de plus de 1.200 mètres carrés. Depuis les années 1950, il a obtenu des résultats importants dans la protection et l'étude des fresques anciennes de la Chine.

L'Institut d'optique et de mécanique de précision de Xi'an a indiqué qu'il utiliserait ses technologies d'imagerie spectroscopique, domaine dans lequel il occupe le premier rang mondial, pour découvrir comment les pigments uniques utilisés dans les anciennes fresques ont été créés.