lemag

La Zaouia El Kadiria d'Essaouira célèbre son Moussem religieux annuel

Rédigé le 29/12/2018
MAP


Essaouira - La Zaouia El Kadiria d'Essaouira a célébré du 26 au 28 décembre son Moussem annuel, un événement religieux, culturel et cultuel dédié à mettre en relief les principes de l'islam tolérant et du juste milieu, ainsi que les valeurs de paix, de solidarité et de cohésion sociale.

Dans une ambiance de piété et de recueillement, des dignitaires et adeptes de la Zaouia El Kadiria d'Essaouira et d'ailleurs ainsi que d'autres confréries du Maroc, se sont donnés rendez-vous dans la cité des alizés, le temps de célébrer cette tradition ancestrale.

Evénement incontournable dans le calendrier des événements rituels, religieux et socioculturels dans la province d'Essaouira, le moussem annuel de la Zaouia El Kadiria est initié par l'Association des Jeunes de l'Art originel du Samâa et du patrimoine de la Zaouia El Kadiria.

Cette nouvelle édition a été organisée dans le cadre de la célébration du Aid Al Maoulid Annabaoui ainsi que du 20ème anniversaire de la disparition du regretté Souverain Feu Sa Majesté Hassan II.

Côté social et caritatif, le Moussem annuel de la Zaouia El Kadiria a été marqué par l'organisation d'une opération de circoncision au profit d'une trentaine d'enfants issus de familles défavorisées et ce, en coordination avec la délégation provinciale de la santé d'Essaouira.

Auparavant, une parade dite de ''Henné'' à laquelle ont pris part des troupes de musiques soufies et traditionnelles, dont des groupes de Gnaoua, de Aissaoua et de la troupe Anouhassiya, a été organisée en leur honneur, le temps d'une ballade dans différentes ruelles de la médina.

L'un des moments forts de ce Moussem a été la soirée religieuse tenue, jeudi au sanctuaire de Sidi Razzouk El Kadiri, en présence des représentants des autorités provinciales, de dignitaires religieux, d'acteurs associatifs et d'autres personnalités, et marquée par la lecture et la déclamation de versets du Saint Coran, ainsi que par des chants du Samâa et du Madih.

Par la même occasion, un vibrant hommage a été rendu à plusieurs cheikhs et érudits de confréries à travers le Royaume notamment, Mohamed Bennis, cheikh du Samâa et Madih de la ville de Fès, Abdellatif El Mir, Cheikh de la Zaouia Derkaouiya à Salé, Fethallah El Kadiri, des Chorfas de la Zaouia El Kadiria de Salé, et Moulay Abdessalam El Moutaouakil, l'une des figures du soufisme et chercheur dans le patrimoine soufi de la ville d'Essaouira.

L'assistance a été conviée également à suivre une série d'exposés sur des questions religieuses, présentés en partenariat avec le conseil local des Ouléma d'Essaouira.

Lors d'une veillée religieuse organisée, vendredi à la Zaouia El Kadiria, à la clôture de ce rendez-vous religieux annuel, l'assistance a procédé notamment à la lecture de versets du Saint Coran pour le repos de l'âme des regrettés Souverains Feu Sa Majesté Mohammed V et Feu Sa Majesté Hassan II.

Des prières ont également été élevées au Tout-Puissant pour préserver Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, accorder au Souverain santé et longue vie, et couronner de succès Ses différentes oeuvres au service du développement et de la prospérité du Royaume.

Les dignitaires religieux et cheikhs des différentes Zaouias ont aussi imploré le Très-Haut de combler Sa Majesté le Roi Mohammed VI en les personnes de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan, de SAR le Prince Moulay Rachid, ainsi que des membres de l'illustre Famille Royale.

Dans une déclaration à la MAP à cette occasion, M. Hicham Dinar, Moqqadem de la Zaouia El Kadiria à Essaouira, s'est félicité de l'excellente organisation de ce Moussem qui, a-t-il dit, se veut une tradition ancestrale qui datait de plus de trois siècles, notant que d'une année à l'autre, ce moussem s'est vu sortir de son cadre local pour devenir une manifestation nationale, avec un intérêt particulier accordé à la diversification de la programmation via une série d'activités culturelles, religieuses et sociales.

Et d'ajouter que ce Moussem annuel se fixe pour missions, entre autres, de contribuer à la création d'une dynamique culturelle, religieuse et artistique au sein de la ville d'Essaouira, de faire connaître le legs soufi ainsi que le patrimoine inhérent aux Zaouias, tout en rappelant le rôle historique tant joué par ces confréries religieuses dans l'éducation de la société, la lutte contre l'extrémisme dans ses différentes formes, la formation des générations montantes dans le domaine religieux, et la promotion de la culture de la tolérance, de l'ouverture, de l'entraide et de la solidarité, et la promotion de la cohésion sociale. 

Et M. Dinar de conclure que 60 jeunes âgés de 8 à 18 ans bénéficient quotidiennement au sein de la Zaouia El Kadiria d'Essaouira de formations en matière d'apprentissage et de déclamation du Saint Coran, ainsi que dans les arts du samâa et du Madih car, il s'agit de veiller à perpétuer ces traditions en assurant leur transmission aux futures générations.