Les oléiculteurs des Pouilles vendent leurs presses au Maroc

Les oléiculteurs des Pouilles vendent leurs presses au Maroc

Rédigé le 08/08/2019
Larbi Amine

Londres : Ce secteur vital de l’agriculture italienne a été dévasté par une maladie bactérienne mortelle.



En effet, les oléiculteurs de la région des Pouilles, dans le sud-est de l’Italie ont été contraints de démonter leurs presses à huile d’olive et d’en expédier une majorité au Maroc.

Pour cause, ils n’ont plus d’olives à presser puisque leur secteur est sinistré cette année.

Selon le site du journal britannique, The Times, les pertes sont monumentales. Plus de 21 millions d’oliviers sont morts, infectés par une bactérie mortelle appelée, Xylella fastidiosa qui cause une maladie de l’arbre appelée ‘La lèpre de l’olivier. Le secteur oléicole italien, dont la région des Pouilles en fournit la majeure partie s’en retrouve ainsi complètement dévasté, avec des pertes chiffrés à plus d’un milliards d’euros.

Xylella fastidiosa est véhiculé par des insectes suceurs de sève, tels que les cercopes des prés.



Elle a été détecté pour la première fois dans les Pouilles en 2013 et aurait été introduit par des plantes ornementales importées du Costa Rica. L’infection se déplace vite et à ce jour, elle n’a pas de remède. Des épidémies ont également été signalées en Espagne, en France, au Portugal et en Israël.

Les oléiculteurs italiens, indique The Times, ont été obligés de vendre leurs matériels agricoles et de production, afin d’amortir un tant soit peu, leurs pertes. Et c’est vers le Maroc qu’ils ont, pour la plupart, expédier leurs presses. La demande sur ce genre de matériel, et spécialement celui d’Italie, étant très augmentée.



OLEICULTURE AU MAROC

Si les oléiculteurs marocains achètent beaucoup de presses à huile d’olive, c’est que le secteur est en très grand développement au royaume.

Selon le ministère marocain de l’agriculture, la filière oléicole contribue à hauteur de 5% au PIB agricole national. Et cette part devrait augmenter à l’aune du plan Maroc Vert.

S’étendant sur une superficie de 784.000 hectares, les exploitations oléicoles  produisent plus d’un million et demi de tonnes d’olives, 160.000 tonnes d’huile d’olive et 90.000 tonnes d’olives de table. 

17.000 tonnes d’huile d’olive et 64.000 tonnes d’olives de table sont exportés vers les marchés internationaux.



A partir de l’année prochaine 2020, le Plan Maroc Vert prévoit de faire passer la superficie des exploitations oléicoles à 1.220.000 ha. La production d’olives devrait passer à deux millions et demi de tonnes d’olives, 330.000 tonnes d’huiles d’olives et 320.000 tonnes d’olives de tables.