"Spécial Ramadan" des journaux: Le marronnier léger des "fidèles" lecteurs

"Spécial Ramadan" des journaux: Le marronnier léger des "fidèles" lecteurs

Rédigé le 03/06/2019
MAP - Charaf NOR


Rabat - En feuilletant nos journaux quotidiens pendant ce mois sacré de Ramadan, on se rend compte d'un petit plus. Ce sont des pages que l’on trouve, au milieu ou à la fin du journal, consacrées à des sujets et articles à caractère purement ramadanesque. Ces "Spéciaux", qui meublent la presse quotidienne durant ce mois béni, sont devenus un marronnier incontournable.

Ainsi, à l’instar du rythme de vie qui change durant le Ramadan, tels les horaires de travail et habitudes alimentaires et programmation télévisée, entre autres, la presse écrite marocaine se met, elle aussi, dans la roue de ce changement pour s’approcher davantage de ses "fidèles" lecteurs et gagner d'autres.

Le choix des sujets diffère d’un journal à un autre, chacun selon sa ligne éditoriale. L’objectif, in fine, est d’offrir aux lecteurs une matière light et facile à "digérer" durant ce mois de jeûne et de piété.

"Les préparatifs pour la rubrique “Fusshat Ramadan” commencent deux mois avant le Ramadan", explique Aziz Magri, directeur de publication du journal arabophone Al Massae, dans une déclaration à la MAP.

"Tout d’abord, on commence par recevoir les propositions et suggestions des journalistes, des correspondants ainsi que des pigistes et collaborateurs. Ensuite, la rédaction en chef se charge d’examiner les propositions et de diffuser les sujets selon un ordre bien défini", poursuit M. Magri.

Les sujets qui alimentent la rubrique "Fusshat Ramadan" s’intéressent principalement à la religion, à l’Histoire et à l’alimentation. 

"Par le choix de nos sujets, nous essayons de rester proches à tout ce qui a un rapport avec ce mois sacré et à ses thématiques et offrir à nos lecteurs une rubrique qui allie plaisir, culture générale et information", ajoute le directeur de publication du journal Al Massae.

Même son de cloche auprès du quotidien arabophone "Al Ahdath Al Maghribia", qui consacre une bonne partie de ses pages à la rubrique "Ramadan", et ce dans le souci de conquérir "davantage de lecteurs".

Elmokhtar Larhzioui, directeur de publication d’"Al Ahdath Al Maghribia" indique que le travail sur les sujets du Ramadan se fait deux mois à l’avance. "Chacun des services rédactionnels au sein du journal (Politique, Culture, Société, etc) présente ses contributions et ses suggestions. Par la suite, on passe au tri et à la sélection de la matière présentée en examinant sa compatibilité avec le mois de Ramadan".

Selon M. Larhzioui, de nos jours, les plateformes et sites électroniques ont fait des individus des lecteurs impatients qui cherchent tout ce qui est "light". Dans le souci d’atteindre ces lecteurs, "Al Ahdath Al Maghribiya" fait de son mieux pour que ses sujets et ses articles répondent à ce besoin.

Ainsi, la compétition bat son plein durant ce mois de Ramadan entre les quotidiens marocains, chacun à sa manière et en fonction de ses moyens. 

A noter qu'à l'heure où nous vivons les derniers jours de Ramadan, d'autres "spéciaux" des journaux sont en préparation, ceux de la période estivale, et là il s'agit d'autres angles et d'autres sujets.