DGSN: 23 nouveaux services de sûreté créés en 2018 (bilan)

DGSN: 23 nouveaux services de sûreté créés en 2018 (bilan)

Rédigé le 26/12/2018
MAP


Rabat - Dans le cadre de la poursuite des efforts visant à rapprocher les services de sûreté des citoyens et à accompagner l'expansion territoriale des zones d'habitation et des nouveaux pôles urbains, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a créé 23 nouveaux services de sûreté en 2018 répartis entre différentes villes du Royaume, indique la DGSN dans un communiqué.

Ainsi, la DGSN a créé un nouveau district de police dans le périmètre du pôle urbain "Errahma" à Casablanca, des commissariats de police dans la municipalité d'El Marsa à Laâyoune et à Kariat Ba M'hamed à Taounate, onze arrondissements de police à Casablanca, Salé, Fès, Tan Tan et Taounate, et trois services des accidents de circulation à Rabat, El Hajeb et Safi, ainsi que cinq brigades pour la protection de sites sensibles, outre une brigade mobile pour le maintien de l'ordre à Imzouren, ajoute la DGSN, qui a rendu public mardi son bilan au titre de l'année 2018 et le programme d'action de l'année 2019.

La DGSN a également pris des mesures pour accompagner l'expansion urbanistique et démographique dans certaines grandes agglomérations en promouvant le district provincial de sûreté de Salé en une Sûreté provinciale dotée de quatre nouveaux districts et en faisant du commissariat du port d'Agadir un commissariat spécial, outre la restructuration des brigades d'intervention rapide de Kénitra, Guelmim, Tan Tan, Es-smara, Dakhla et Sidi Ifni en les transformant en brigades mobiles de maintien de l'ordre et en renforçant leurs ressources humaines et en les dotant des moyens et équipements nécessaires.

Dans ce même cadre, certains services de la sûreté nationale ont été adaptés avec le nouveau découpage administratif à travers l'annexion du district de police de Khouribga et les commissariats qui en relèvent à Oued Zem et Bejaad, ainsi que le commissariat de police de M'rirt à la préfecture de police de Béni Mellal, outre l'annexion du commissariat de police de Guercif dans la préfecture de police de Oujda, le district de police de Tata à la préfecture de police d'Agadir et le district de police de Sidi Ifni à la préfecture de police de Laâyoune.

Dans le cadre de la poursuite du processus de généralisation des salles de commandement et de coordination des unités mobiles de la police de secours, ajoute la même source, l'année 2018 a été celle de l'ancrage de ce système, dans les villes de Rabat, Salé, Témara et de Marrakech, sachant que ce dispositif est en phase d'expérimentation à Fès et à Tanger.

Cette opération a porté le nombre des appels de secours reçus à 127.770, engendrant 67.542 interventions policières sur la voie publique et dans les lieux fermés (domiciles et dépôts...), alors que les autres commandements qui utilisent toujours le systèmes des salles de télécommunication ont reçu un total de 1.683.380 appels téléphoniques qui ont conduit à 678.283 interventions sécuritaires.