La DGSN s’attend à la promulgation en 2019 des textes modifiant et complétant le décret relatif au statut des fonctionnaires de la police (communiqué)

La DGSN s’attend à la promulgation en 2019 des textes modifiant et complétant le décret relatif au statut des fonctionnaires de la police (communiqué)

Rédigé le 26/12/2018
MAP


Rabat - La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) s’attend, durant l’année 2019, à la promulgation des textes modifiant et complétant le décret relatif au statut des fonctionnaires de la DGSN après leur actualisation et leur révision de façon à garantir d’importants acquis professionnels et avantages financiers au profit de la famille de la sûreté nationale.

Dans un communiqué faisant le bilan de ses activité durant l’année 2018, la DGSN souligne que la promulgation de ces textes permettra également la modernisation de son organigramme pour l’adapter aux défis sécuritaires et aux aspirations des citoyens, ce qui ne manquera pas d’avoir un impact positif sur l’offre sécuritaire, en termes de qualité et de rendement.

Les services de la DGSN prévoient également de renforcer le parc automobile affecté à la police de secours dans tous les commandements et de poursuivre le renouvellement des véhicules de la police équestre et cynophile, en plus de la mise à la disposition des services de la police judiciaire de véhicules neufs conformes aux missions dévolues à ces structures, en plus de l’équipement de tous les districts, les unités et les brigades nouvellement créés de moyens de transport et de matériel nécessaires pour répondre aux besoins sécuritaires des citoyens, ajoute la même source.

Concernant l’infrastructure, la DGSN relève que les travaux de construction du nouveau siège de la DGSN vont se poursuivre, faisant état de l’inauguration du nouveau siège de la préfecture de police de Meknès début 2019 et la création de nouveaux locaux de police avec des standards répondant aux normes urbanistiques marocaines et respectant les exigences de sécurité requises dans les édifices sensibles.

Il s'agit aussi de l’acquisition d’équipements mobiles d’hébergement avec une capacité de 3.000 éléments des forces de maintien de l’ordre en vue de garantir la disponibilité et l’efficacité dans les missions de maintien de la paix et de l’ordre publics, ajoute-t-on.

Il sera également procédé à l’ouverture de nouveaux centres de formation de la police à Laâyoune et à Fès, à la création d’une unité de formation de la police des frontières au sein de l’Institut royal de la police à Kénitra, avec la renforcement du quota des femmes chargées du contrôle aux postes-frontières du Royaume, la mise sur pied d’unités régionales des techniciens du déminage au niveau de tous les commandements et la généralisation des unités anti-émeutes aux différents groupements mobiles de maintien de l’ordre, ainsi que le renforcement de l’approche de communication à travers l’organisation de la troisième édition des Journées portes ouvertes de la sûreté nationale à Tanger et la consolidation des missions d’information sécuritaire concernant tous les aspects liés à l’action policière, indique le communiqué.