Guelmim-Oued Noun 2018: Les jeunes donnent à la mosaïque culturelle un souffle nouveau

Guelmim-Oued Noun 2018: Les jeunes donnent à la mosaïque culturelle un souffle nouveau

Rédigé le 22/12/2018
MAP


Guelmim - Les jeunes issus de Guelmim-Oued Noun ont donné, au cours de l'an 2018, un souffle nouveau à la mosaïque culturelle riche et diversifiée de la région, contribuant ainsi à faire de la culture locale, avec ses deux composantes hassanie et amazighe, l’un des principaux leviers de développement intégré. 

En initiant des manifestations artistiques, littéraires et culturelles tout au long de l’année dans les quatre provinces de la région, ces acteurs ont su apporter leur concours aux efforts visant la promotion du rayonnement de Guelmim-Oued Noun.

Force est de constater que le succès de plusieurs évènements a été rendu possible grâce à la détermination de ces jeunes à renforcer le positionnement de leur région sur la scène culturelle nationale et aux expériences qu’ils ont accumulées ces dernières années dans ce domaine.

A titre d’exemple, le Festival international du cinéma et de la mer (FICM), qui se tient depuis des année dans la ville de Mirleft à l’initiative du jeune réalisateur Youba Ouberka, s’impose désormais en tant que rendez-vous incontournable pour les passionnés des projections cinématographiques en relation avec la thématique de la mer, le territoire et l’environnement.

Première manifestation artistique et cinématographique du genre au niveau national, le Festival permet aux cinéphiles de découvrir les nouveautés du cinéma de la mer et constituera également une occasion pour la promotion médiatique, culturelle, touristique et économique de ce joyau du Sud marocain.

De même, le Festival du cinéma du Sahara d’Assa, organisé par des jeunes de l’association du festival du cinéma et du théâtre, offre un espace de rencontre et d'échange entre artistes marocains professionnels et amateurs et constitue une opportunité pour les cinéphiles d’admirer les dernières œuvres du septième art national. 

L’objectif de ce festival est également d’engager une réflexion sur les moyens à même de promouvoir la production cinématographique dans la région d’Assa, qui dispose d'atouts naturels adéquats, et d’impliquer les acteurs culturels, artistiques et médiatiques nationaux pour l’ancrage de la culture cinématographique parmi les jeunes.

La ville de Guelmim, chef-lieu de la région, n’est pas en reste de cette dynamique culturelle, à la faveur de l’organisation du Festival Oued Noun du Cinéma, à l’initiative de l’Association des Jeunes Créateurs de Guelmim.

En effet, les organisateurs ont su, au fil des ans, donner à cet événement une portée culturelle importante et de le rendre un lieu de rencontre et d'échange entre les cinéphiles et les professionnels du secteur, en plus de l’ouverture sur d’autres expériences africaines en célébrant cette année le cinéma tchadien. 

En outre, il convient de noter que la liste des autres manifestations à caractère spirituel et culturel reste légion. Témoignage vivant et unique de la richesse et de la diversité du patrimoine culturel des nomades au Sahara, le Moussem de Tan Tan, initiée par la Fondation "Almouggar", se veut une occasion pour les visiteurs de découvrir d’importants aspects de la vie quotidienne, les coutumes et les traditions de la population locale, à travers la mise en place de tentes portant sur différentes thématiques reflétant la richesse de toutes les régions sahraouies du Royaume.

Classé depuis 2005 par l’UNESCO "Chef d’oeuvre du patrimoine oral et immatériel de l’Humanité", le Moussem de Tan Tan est inscrit également sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’Humanité en 2008.

Dans son édition 2018, le Moussem religieux annuel de la Zaouia d’Assa, baptisé "Malga Salihine" (Carrefour des hommes vertueux) vient d’être classée, de par sa portée et son importance, patrimoine immatériel national, première démarche sur la voie de son inscription sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO dans les deux prochaines années.

Pour donner un nouvel élan à cette manifestation phare, la Fondation Assa Zag pour le développement, la pensée et la culture, initiatrice du Moussem, organise depuis 2017 en collaboration avec l’Université Ibn Zohr d’Agadir, une conférence sur le développement durable.

La ville de Guelmim abrite aussi le Festival de la semaine du dromadaire, initié par l’Association Festival de Guelmim pour le développement et la communication, dans l’objectif de mettre en avant la place symbolique qu’occupe le dromadaire dans la culture du Sahara et le patrimoine civilisationnel de Oued Noun.

Le Festival "Ahazij Oued Noun", initié par le ministère de la Culture et de la communication, est devenu aussi ces derniers temps l’un des rendez-vous inratable dans la région, sachant que son organisation fait partie de la mise en œuvre des dispositions relatives à la composante culturelle du contrat-programme de développement intégré de Guelmim-Oued Noun.