Inauguration du Centre culturel de Chine à Rabat, un espace d'échanges entre les peuples marocain et chinois

Inauguration du Centre culturel de Chine à Rabat, un espace d'échanges entre les peuples marocain et chinois

Rédigé le 19/12/2018
MAP


Rabat - Le Centre culturel de Chine à Rabat vient renforcer l'échange, la coopération et l'apprentissage mutuel entre les peuple marocain et chinois, ont indiqué mardi les intervenants à la cérémonie d'inauguration du Centre.

Situé en plein cœur du quartier Agdal, cet espace d'une superficie de 2.500 m2 comprenant des salles d'exposition, de conférence et de formation ainsi qu'une bibliothèque, permettra de renforcer "l'échange et la coopération culturels" entre la Chine et le Maroc, a souligné la directrice du Centre, Chen Dongyun. De son, le vice-ministre chinois de la culture et du tourisme, Lo Jinzao, a relevé de son côté que le Centre culturel de Chine à Rabat est une "voie d'échange culturel dans les deux sens" et un moyen de "promouvoir la culture chinoise auprès du peuple marocain" et vice-versa.

Les relations d'amitiés entre la Chine et le Maroc ont connu "un développement rapide et constant" au cours des dernières années, a affirmé M. Jinzao, soulignant l'importance "d’œuvrer davantage pour apprendre à connaître la culture et la civilisation marocaine ancestrale et moderne".

Dans une allocution à cette occasion, le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laarej, a indiqué que le lancement du Centre culturel de Chine à Rabat, le deuxième du genre au niveau du monde arabe et le 36è Centre culturel de Chine dans le monde, représente une illustration de "l'enracinement" des relations culturelles sino-marocaines et de "leur ouverture sur différents domaines". D'après M. Laarej, "le lancement récent d'institutions culturelles chinoises au Maroc vient couronner un long parcours d'échanges ayant touché le domaine du livre et celui des arts, notamment à travers les semaines culturelles organisées régulièrement par les deux pays et leur participation à différentes activités organisées de part et d'autre dans diverses villes marocaines et chinoises". "Cette proximité sino-marocaine se voit aujourd'hui confortée par une institution spécialisée qui apportera certainement une valeur ajoutée à la coopération culturelle entre la Chine et le Maroc, sous le leadership clairvoyant des deux Chefs d’Etats", a-t-il dit. Dans son intervention, l'ambassadeur de la République populaire de Chine au Maroc, M. Li li, a rappelé que le rôle du nouveau Centre consiste à présenter la culture chinoise au public marocain et à resserrer les liens d'amitiés entre les citoyens chinois et marocains par l'organisation d'expositions, conférences, présentations artistiques et autres activités culturelles.

Cette institution culturelle, première du genre établie par le gouvernement chinois au Maroc, constitue "une plateforme permanente de rencontre entre les cultures chinoise et marocaine", a indiqué M. Li, notant que son ouverture intervient à un moment où "de belles perspectives se dessinent devant les relations sino-marocaines".

L'ouverture du Centre culturel de Chine à Rabat s'inscrit dans le cadre d'un mémorandum d'accord signé en 2016 entre des représentants du ministère de la Culture de la Chine et du Maroc et reflète pleinement l'importance que les deux pays attachent aux échanges culturels et à l'apprentissage mutuel. Ont pris part à cette cérémonie d'inauguration le Conseiller de Sa Majesté le Roi, André Azoulay, le ministre du Tourisme, du Transport aérien, de l’Artisanat et de l’Économie sociale, Mohamed Sajid, le président de la Fondation nationale des musées, Mehdi Qotbi, le directeur des Affaires asiatiques et de l'Océanie au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdelkader El Ansari et le président de l'Association de Coopération Afrique-Chine pour le Développement, Nasser Bouchiba.