Démocratie au MENA. Le Maroc, un meilleur élève dans une classe de cancres

Démocratie au MENA. Le Maroc, un meilleur élève dans une classe de cancres

Rédigé le 26/04/2018
Larbi Amine - LeMag

Londres : L’état de la démocratie dans la région MENA a régressé, en 2017. Le Maroc y compte, néanmoins, parmi les nations les plus démocratisées, juste derrière Israël et la Tunisie.



Etre le meilleur élève dans une classe de cancres. C’est le cas du Maroc, en matière de démocratie.

En effet, dans le dernier rapport sur l’indice mondial de la démocratie et de la liberté d’expression, produit et publié par le think tank britannique, The Economist Intelligence Unit - EIU, le royaume est placé dans un mauvais classement mondial, mais figure malgré cela, dans le top 3 des pays les plus démocratiques, dans la zone Moyen-Orient et Afrique du Nord - MENA.

BON PARMI LES MAUVAIS

Dans ce rapport intitulé ‘Democracy Index 2017 - Free speech under attack’, le EUI a classé le Maroc à la 101e place mondiale, sur une liste de 167 pays.



Le royaume arrive juste derrière la Turquie 100e mondiale et exéquo avec la Bosnie à la 101e place.

Or, hormis ce mauvais classement mondial, le royaume est arrivé au niveau de la zone MENA, à la 3e place, derrière Israël 1e et la Tunisie 2e.

En Afrique du Nord, le Maroc est 2e derrière la Tunisie et devance de loin l’Algérie 128e, l’Egypte 130e et la Libye 154e. 



UN REGIME HYBRIDE

Selon le rapport du EIU, le Maroc est un Etat très fort, régi par un régime hybride, amalgamant démocratie partielle et une poigne de fer surtout sécuritaire.

Le royaume a obtenu, dans ce classement, un score de 4.87, représentant une moyenne de scores pour plusieurs facteurs d’évaluation, comme, le pluralisme politique et les élections, la gouvernance, la participation politique, la culture politique et les libertés civiques.


The EUI - Democracy Index 2017 - Free speech under attack.pdf The EUI - Democracy Index 2017 - Free speech under attack