Japon: démission d’un responsable politique après une blague douteuse

Un haut responsable politique japonais, vilipendé l’an dernier pour avoir été porté à dos d’homme afin de ne pas mouiller ses chaussures sur les lieux d’intempéries, a démissionné de son poste après avoir plaisanté sur le sujet.

Shunsuke Mutai, vice-ministre parlementaire chargé de la reconstruction, inspectait en septembre 2016 une zone frappée par un typhon meurtrier quand, au moment de traverser un torrent d’eau, il avait demandé de l’aide à un homme plus jeune, ne souhaitant apparemment pas abîmer ses chaussures noires.

« Je vais avoir des ennuis si quelqu’un a filmé cela », le voyait-on rire sur des images télévisées.

Il s’était alors excusé, mais mercredi il a continué sur sa lancée en ironisant sur l’incident: « l’industrie de la botte (en caoutchouc) a vraiment gagné de l’argent » suite à cet épisode, a-t-il dit lors d’une collecte de fonds.

Le gouvernement a accepté sa démission vendredi, fustigeant des « commentaires inappropriés » et « très regrettables ». « Cela pose la question de la sincérité » de ses excuses après son comportement de l’an dernier, a réagi le porte-parole de l’exécutif, Yoshihide Suga.

« Nous nous excusons sincèrement auprès des Japonais », a-t-il ajouté, alors que cette démission survient à la veille du sixième anniversaire de la catastrophe du 11 mars 2011 (séisme, tsunami et accident nucléaire) à Fukushima.

M. Mutai a quitté sa fonction de vice-ministre, mais reste membre du Parlement.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.