Blessé par balles, le chef de « l’armée » du Polisario a été évacué à Salamanque, en Espagne

Blessé par balles, mardi 14 mars, dans la localité de Mijek, le chef de « l’armée » du Polisario, le dénommé Abdullahi Lahbib El Bellal, été évacué à Salamanque, nord-ouest de l’Espagne. Il a été admis dans le même hôpital où il a subi en 2014 une opération d’ablation d’une partie de ses poumons.

Abdullahi Lahbib El Bellal, chef de « l’armée du Polisario », se trouve actuellement à Salamanque, nord-ouest de Madrid, quatre jours après avoir été blessé à Mijek, localité située dans la zone tampon, où il devait superviser une opération de formation au port d’armes.

Selon les sources de le360, le responsable militaire du front Polisario a été admis dans le même hôpital où il a été admis en 2014 pour subir une opération d’ablation d’une partie de ses poumons.

Age de 64 ans, le dénommé Lahbib El Bellal est atteint d’un cancer du poumon.

Lehbib officie en tant « ministre de la défense » depuis janvier 2016. Il avait été nommé à ce poste par Mohamed Abdelaziz (décédé fin mai 2016 des suites d’un cancer du poumon), à la tête de « l’armée du Polisario », en remplacement de Mohamed Lamine Bouhali.

Depuis, une « guerre » farouche oppose les dénommés Lehbib El Bellal et son prédecesseur Mohamed Lamine Bouhali, qui incarnerait l’aide radicale au sein des milices armées du Polisario. Pour rappel, le dénommé Bouhali avait décliné un poste civil qui lui a été proposé par Mohamed Abdelaziz lors du 14ème congrès du Polisario, qui s’est tenu en décembre 2015. Son clash avec son successeur illustre la lutte farouche qui fait rage au sein de la direction du front séparatiste.

Source

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.