Un Américain meurt « paisiblement » après avoir cru que Trump était destitué

Los Angeles – Un Américain de 75 ans est mort « paisiblement » chez lui en Oregon, dans l’ouest des Etats-Unis, rassuré par son ex-femme qui lui a fait croire que le président Donald Trump avait été destitué.

Michael Elliott est mort ce mois-ci après que Teresa Elliott, son ex-femme et meilleure amie, lui a annoncé la fausse nouvelle, selon son avis de décès publié dans le quotidien The Oregonian.

« Après avoir entendu ça, il a respiré une dernière fois, doucement, et sa vie terrestre s’est terminée », peut-on lire dans cette nécrologie au ton humoristique.

Teresa Elliott a confié à plusieurs médias américains que son ancien mari était horrifié par l’élection de Donald Trump et qu’elle lui a fait faussement croire qu’il avait été destitué afin qu’il meure heureux.

M. Elliott, né en Virginie (est) et qui a par la suite déménagé sur la Côte ouest, adorait les voitures Porsche et le golf, et avait fait partie d’une équipe de basketball semi-professionnelle dont les membres faisaient des tournées dans le pays habillés en femmes.
MAPF [0203] 19/04/2017 22h18 Maroc-sécurité

Casablanca : Arrestation de trois individus en possession de 3.030 comprimés psychotropes (DGSN)

Rabat, 19/04/2017 (MAP)- Le service préfectoral de la police judiciaire de Casablanca a procédé, mercredi après-midi, sur la base d’informations fournies par les services de la Direction générale de surveillance du territoire national (DST), à l’arrestation de trois individus en possession de 3.030 comprimés psychotropes de type « Rivotril » et d’une somme d’argent de 66.850 dhs, provenant probablement de la vente de drogue.

Les trois mis en cause, soupçonnés d’être impliqués dans une affaire liée au trafic de comprimés psychotropes, ont été interpellés à bord d’une voiture près d’un supermarché situé dans la zone d’Aïn Sebaâ à Casablanca, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), précisant qu’il s’agit d’un récidiviste, de son épouse et d’un autre complice.

Les prévenus ont été soumis à une enquête judiciaire menée sous la supervision du parquet compétent en vue d’élucider les circonstances de cette affaire et arrêter tous les éventuels suspects, ajoute la DGSN dans un communiqué.

Cette opération s’inscrit dans le cadre des efforts continus menés par les services de sécurité visant la lutte contre le trafic des stupéfiants et des substances psychotropes, selon la même source.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.