Algérie- Polisario : les documents accusateurs de la CIA

Des documents déclassifiés de la CIA viennent de confirmer ce que tout le monde soupçonnait déjà, à savoir que l’Algérie fournissait au front  Polisario des armements et des équipements sophistiqués au plus fort des affrontements armés avec le Maroc, dans les années 80.

Parmi les équipements fournis à tour de bras par l’Algérie au mouvement séparatiste, des radars en mesure de détecter avec une grande précision la trajectoire des chasseurs de l’armée marocaine. Les documents de la Centrale américaine de renseignement révèlent même les types de radars sophistiqués livrés par les généraux algériens au Polisario: des Thin Skin B et des «Spoon Rest ». Tout cet attirail a été installé en 1984 à proximité des frontières marocaines.

Bien plus, le Polisario qui revendique l’indépendance des zones Sud du Maroc au Sahara occidental, ne disposait pas des éléments compétents pouvant manier correctement ce genre d’équipements très perfectionnés. Et c’est donc aux militaires algériens qu’avait incombé la tâche de former les miliciens du front séparatiste, tout en assurant eux-mêmes l’entretien du redoutable matériel.

Pourtant, malgré le cessez-le-feu signé sous l’égide des Nations unies en 1991, l’Algérie n’a pas arrêté ses livraisons au Polisario. Le lot de blindés, de missiles sol-air et de véhicules tout terrain alignés par le Polisario, en février dernier, devant les caméras des médias algériens, en est la parfaite illustration.

Mais ces démonstrations de force, dont l’objectif est de maintenir la pression, n’inquiètent pas outre mesure l’armée marocaine. Elles ne sont pas de nature à modifier le rapport de force sur le terrain non plus. Leur seule conséquence est de faire courir le risque d’une déstabilisation de toute la région.

Source

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

2 commentaires

  1. le marocain dit

    Pourquoi le régime Algérien se cache derrière des criminels pour agresser le Royaume ?
    C’est une faiblesse de leur part,car ils veulent nous créer des ennuis,en disant que les FAR ont attaqués les séparatistes du polisario. Ce qui est malhonnête est:
    -pourquoi le régime des harkis ne se dévoile pas et de dire,je veux attaquer le Maroc coûte que coûte pour faire croire au peuple Algérien qu’il est menacé ?
    -l’ hypocrisie de ces soldats à la solde du malheur n’ont pas et n’auront jamais le courage,car ils ont peur de perdre leur avantage(des milliards de dollars volés et détournés)
    C’est une honte du siécle.
    Mais le polisario se retournera contre ces voleurs du peuple Algérien

  2. Ne.Ta dit

    N’oubliant pas, n’oublions jamais, que « Nos frères algériens », le pouvoir algérien, les généraux algériens, la nomenclature algérienne, la classe politique algérienne, les intellectuels algériens, dans leur ensemble, continueront inlassablement, à l’ONU, à l’UA, à l’UE, partout dans le monde, comme ils le font depuis plus de 40 ans, à attenter à l’intégrité territoriale du Maroc, et à nuire lâchement aux intérêts vitaux du Maroc et des Marocains.
    N’oubliant pas, n’oublions jamais, il y a 40 ans, le 18 décembre 1975, Houari Boumediene, avec l’appui de son ministre des affaires étrangères Abdelaziz Bouteflika, ordonne l’expulsion massive de 45 000 familles marocaines (350 000 personnes), pour la plupart établies depuis plusieurs générations en Algérie, ceci quelques semaines seulement après la Marche Verte qui a permis au Maroc de recouvrir son intégrité territoriale par le rattachement de ses provinces sahariennes du sud. Le but avoué des autorités algériennes et de Houari Boumediene, est d’allumer le feu d’une crise sociale par l’arrivée massive de plus de 350 000 personnes, et mettre par là à genou économiquement et politiquement le Maroc.
    N’oubliant pas, n’oublions jamais, qu’aujourd’hui toujours, ils s’attaquent, à notre phosphate, aux accords économiques Maroc-Union Européenne… à notre agriculture en tant qu’activité vitale pour l’économie marocaine. Aujourd’hui, ils menacent à visage découvert l’emploi et le gagne pain de milliers de marocains !

    Alors, deux grands principes doivent dicter la conduite du Maroc à l’égard du pouvoir algérien :

    1) Ne jamais oublier la haine que ce pouvoir voue à tout ce qui est le Maroc et les Marocains.
    2) Rendre coup pour coup, et ne cesser le combat que le jour de la chute finale de ce pouvoir.

Les commentaires sont fermés.