Aggravation du déficit commercial de 20,6% au 1er trimestre 2017

Rabat – Les échanges extérieurs du Maroc ont été marqués par une aggravation du déficit de la balance commerciale de 20,6% au premier trimestre 2017, s’établissant à plus de 45,46 milliards de dirhams (MMDH), contre environ 37,69 MMDH un an auparavant, selon l’Office des changes.

Cette aggravation est due à l’augmentation des importations (+9,9%), plus importante que celle des exportations (+3%), explique l’Office des changes, qui vient de publier ses indicateurs préliminaires du mois de mars 2017, notant que le taux de couverture des importations par les exportations s’est situé à 56,9%, contre 60,8% à fin mars 2016.

L’accroissement des importations à 105,60 MMDH est essentiellement attribuable à l’augmentation des achats de produits énergétiques (+56,4%), notamment le gas-oils et fuel-oils (+86%), de biens d’équipement (+11,7%) et de produits bruts (+8,6%). Cette progression a été atténuée, en revanche, par la baisse d’approvisionnements en produits alimentaires de 2%, indique la même source, relevant que ceux en demi- produits (-0,4%) et en produits finis de consommation demeurent relativement stables.

Pour ce qui est des exportations, elles sont passées de 58,36 MMDH au premier trimestre 2016 à 60,13 MMDH à l amême période de 2017, précise l’Office des changes, indiquant que cette évolution fait suite au « bon comportement » des ventes de phosphates et dérivés (+10,2%), des expéditions du secteur de l’agriculture et agroalimentaire (+4,4%) et dans une moindre mesure des exportations des secteurs électronique (+8,6%) et aéronautique (+7,4%).

En revanche, les ventes des secteurs « Automobile » et « textile et cuir » ont baissé respectivement de 5,2% et 2,9%, ajoute la même source.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Les commentaires sont fermés.