La Chine développe sa propre pointe de stylo à bille

0

La Chine, le plus grand fabricant de stylos à bille du monde, a finalement développé sa propre pointe, mettant fin à une longue dépendance aux importations.

Taiyuan Iron & Steel (Group), ou TISCO, a déclaré qu’elle avait réussi à produire des composants en acier pour des pointes de stylos à bille après un essai qui a duré cinq ans.

La société a indiqué à l’Agence de Presse Xinhua que les pointes fabriquées par la Chine étaient prêtes pour une production de masse et devraient remplacer, dans les années à venir, celles importées.

Les fabricants d’articles de papeterie en Chine produisent 38 millions de stylos à bille chaque année, mais gagnent moins de 0,1 yuan par stylo. Ils doivent dépenser des millions de dollars pour importer l’acier utilisé pour la fabrication des pointes de stylos à bille.

« L’acier inoxydable utilisé pour la fabrication des pointes de stylos est importé en totalité du Japon », a indiqué Xu Jundao, directeur de Beifa Group, un des plus grands fabricants de stylos en Chine.

La fabrication d’un stylo à bille semble facile, mais nécessite plus de 20 processus.

TISCO a participé en 2011 à une initiative nationale pour développer les pointes de stylos à bille fabriquées dans le pays, afin de d’étendre la chaîne de valeur de l’industrie, mais la recherche et le développement se sont avérés difficiles.

Le dilemme de la pointe de stylo à bille a été en premier révélé par le Premier ministre chinois Li Keqiang en janvier l’année dernière, donnant un aperçu d’un grand problème rencontré par les fabricants chinois : une compétence faible dans une technologie clé.

Pour aller vers un niveau supérieur dans la chaîne d’approvisionnement, la Chine a mis en oeuvre une stratégie axée sur l’innovation pour créer des opportunités de croissance et moderniser les secteurs traditionnels.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.