Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Tracés Nomades- Voyages à travers les écritures à Dar Bellarj: Voilà... | via @lemagMaroc https://t.co/GUkHh4g14o https://t.co/jGJNtDHv14



Dr Ben Kirat - publié le Vendredi 25 Juillet à 16:42

Y’a-t-il un Corolaire entre le Néocolonialisme, la Palestine en Deuil et le Désarroi de l’Arabe Pompeux?




Y’a-t-il un Corolaire entre le Néocolonialisme, la Palestine en Deuil et le Désarroi de l’Arabe Pompeux?



Qu’est-ce un arabe pour l’Occident? Que représente-t-il? C’est un personnage prudhommesque, un homme avec des grands airs, lâche dans le fond. Il est assassin avant tout et depuis les Hachachines, d’où le nom est dérivé, sinon un lâche terroriste islamiste contemporain, aussi malhonnête, hypocrite et trop émotionnel, sinon le monde arabe, avec toutes ses richesses aurait dépassé, non seulement Israël qu’il courtise et craint, mais toute l’Europe. C’est ce que pense l’européen en général et pire encore pour ce que disent certains des milieux politiques de par le monde. L’Ambassadeur français à Washington était plus flatteur que ce qui se répète dans les coulisses et milieux fermés. Snowden a-t-il tout révélé sur la NSA? Les Occidentaux ne sont pas des amis du monde arabe et ne peuvent l’être. Il suffit de sourire à l’arabe pour fair descendre son pantalon et d’en faire à son gré et dans tous les sens qu’on puisse imaginer et d’autres qui dépassent l’imaginaire de l’arabe. Avec le Bakchich on pense acheter tout au Maroc, de la pédophilie à la prostitution en général, ce que personne ne peut nier catégoriquement si on voulait être franc et être moins pompeux que ces dirigeants islamistes du PJD incapables de remédier les problèmes sociaux et la précarité qu’ils se vantaient d’éliminer une fois au pouvoir. Ils s’en prennent à la chaîne ON TV Égyptienne d’avoir émis son programme sur les travailleurs marocains du sexe, un aspect non étranger aux marocains sincères avec eux-mêmes et la réalité de la société marocaine et mondiale, car les pays de l’Est ne s’excusent pas de ce phénomène, ni Paris, ni Bruxelles ou Amsterdam non plus…Un ami anglais me disait, ‘le voile islamiste sur le visage et la jupe roulée sur le dos, les enfants dans les coins des rues, que les macros et proxénètes négocient leur business pour quelques dirhams’, et me rassure que la pédophilie est une tradition ancienne partout dans le monde et n’épargne ni l’Arabie Saoudite ni le Maroc et qu’Abou Nouas chérissait dans ces poèmes qui sont répétés avec enthousiasme à travers le monde arabe. Le Maroc dépasse le Philippine dans les affaires sexuelles et la prostitution à bon marché. Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour un passage à l’autre rive de la Méditerranée. Voilà un échantillon, non pour juger mais seulement présenter en témoignage en quoi se résume l’amitié arabe, européenne et américaine et de savoir certaines vérités de ce que représentent certains de l’Américain Paul Bowles à l’Espagnol Unamuno, qu’on peut avancer comme geste de tolérance et de coexistence marocaine qui datent d’avant la libéralisation de la homosexualité en Europe. 
 
    Le néo-colonialisme dicte ‘l’Union du Grand Maghreb’ pour mieux se servir. On est convaincu que le PIB augmenterait de quelques deux pourcent si cette union se concrétisait, mais par une simple déduction économique qu’une union de 22 pays arabes augmenterait le PIB du monde arabe de plus de quatre pourcent. On ne se demande pas pourquoi les pays du Benelux se sont transformés en Europe des Six pour arriver à l’Europe des 29 et 18 parmi eux sont membres de l’Euro. L’Union du Grand Maghreb est un moyen de division et d’exploitation par l’Occident Nord, et par tous les calculs elle est moins viable que l’Union du Monde Arabe de 22 pays de plus de 400 millions d’habitants, avec un PIB de plus de 3 milliards de milliards ($3 trillions) de dollars, et de surcroit sont unis dans la langue, la religion et d’une culture, plus ou moins, commune qui date depuis le VIIe siècle. Ces qualités premières manquent à l’Europe des 29 diversifiés dans la langue, la culture et les mœurs, un fardeau qui nécessite un budget énorme consacré aux services de traduction et d’interprétariat. Le Maroc a vraiment encore le choix entre l’Union Africaine de 56 pays (contre 49 dans toute l’Europe) d’un milliard d’habitant ou la Ligue Arabe de 22 mais dans une nouvelle dynamique qui doit se concrétiser en une force économique, politique, sociale et scientifique réelle, car sans des efforts conjugués et la création d’une industrie de pointe et équipement militaire local, comme l’avait souhaité Mohammed Ali et Qassam, les arabes resteront toujours au dernier rang du reste du monde avancé, à la grande joie et satisfaction des sionistes. La voie du Maroc pour l’Union du Maghreb n’est que pour apaiser l’Algérie sur la question du Sahara, ce qui est une mauvaise approche qui n’est pas basée sur les intérêts du Maroc et apparait même malhonnête. L’intérêt du Maroc est dans la dynamisation de la Ligue Arabe et/ou de l’Union Africaine où le rôle de l’Algérie sera réduit énormément, face aux 56 voix du continent ou des 22 de la Ligue Arabe. Comment se fait-il qu’aucun des pays arabes ne se trouvent ni parmi les pays du BRICS et ni dans ceux du MINT?
L’Économie Mondiale est repartie en 4 Quarts:
1 Le Premier Quart revient aux USA.
2 Le Deuxième Quart revient aux 29 pays de l’EU.
3 Le Troisième Quart revient aux 5 pays du BRICS, créé en 2009, mais l’Afrique du Sud n’est que figurant par un geste symbolique pour son idéologie politique, car son économie est dépassée par le Nigéria qui se trouve dans le groupe du MINT
4 Le Quatrième Quart revient au reste du monde de 170 pays qui compte tous les pays arabes.
 
     Donc l’Occident n’est ni l’ami des arabes ni du Maroc ni même la maitresse qu’on veut rassurer pour en abuser. C’est dans cette perspective qu’il faut revoir les prétentions du Maroc qui se veut respectueux dans les yeux de l’Europe et des États-Unis. Dans les affaires des états de l’Occident, il n’y a que l’intérêt de la nation qui compte, l’amitié n’est qu’un luxe et mot surchargé et n’est qu’un moyen d’arriver au but vide de tout principe de valeur humaine. Les ambitions du Maroc sont plusieurs et même nobles mais ne se transforment guère en réalité et que les marocains ont ras le bol de ces mensonges sans fin et de cette pauvreté dominante qui se traduit avec des couffins misérables pour les beaux yeux des téléspectateurs et servir la propagande du Makhzen et de l’état ou de deux gouvernements dans un état. Il faut alors se demander pourquoi on craint maintenant le retour de ses jihadistes Syriens et de l’État Islamique que Benkarane finance, si on croyait l’intégrité de Monsieur Chabat, et si tout est parfait au Maroc? Tout simplement parce que la misère domine dans la grande majorité des foyers marocains tandis que la classe des affaires ne cesse de s’enrichir. Ou encore, faut-il ajouter que ces ‘Amis du Maroc’ insistent toujours dans les déclarations officielles qu’ils supportent les ‘Résolutions des Nations-Unies’, ce que même le Polisario et l’Algérie réclament, et non la ‘proposition marocaine’, c’est-à-dire ‘l’autonomie interne’, ‘une initiative sérieuse et crédible’ qui ne signifie rien du tout, même le point du vue de l’Algérie et du Polisario est sérieux et crédible à leurs amis. Il faut travailler sur des déclarations catégorique, là on séparerait ‘la paille des mots et le grain des choses’, suivant la formule de Leibniz, sinon pourquoi s’inquiète-on sur le comportement français, surtout après les déclarations de l’Ambassadeur français aux Êtas Unis, de l’humiliation de l’Ambassadeur du Maroc à Paris sur l’affaire d’Abdellatif Hannouchi, responsable du Service de Renseignements, ou la véracité de l’existence du centre de détention de la DST-CIA à Témara (voir la question de l’italien Abou el Kassim Brittel), à fouiller Salah Eddine Mezouar, ministre des affaires étrangères lors de son passage à l’aéroport de Roissy (pas aussi sérieuse que celle que Kerry a subi par les Égyptiens dans une visite officielle) et encore l’agression du Général de Corps d’Armée Abdelaziz Bennani lors de son hospitalisation à l’hôpital militaire de Val de Grace à Paris, sans parler du volte-face de François Hollande dans l’affaire du Mali, faisant usage du Maroc pour séduire l’Algérie, en plus de la dernière provocation du couple franco-africain résident au Maroc et de se marier en France pour retourner au pays et tester la tolérance du PJD comme si la France et l’Europe font l’unanimité sur ce sujet, ou encore la visite du roi d’Espagne Philipe VI qui a fait un grand brouhaha au Maroc et que très peu annoncé à la télévision espagnole et n’occupe que la 12e page de la presse écrite comme El Pais, en plus de la poignée de main de Rajoy, même manipulée par une partie ou une autre, avec le leader du Polisario à la conférence de l’UA de juillet 2014 à Malabo, en Guinée équatoriale sous la Présidence de Mohammed Ould Abdel Aziz, sans ajouter le refroidissement de ce réélu général-Président envers le Maroc et qui s’impose maintenant en Mauritanie pour un second mandat et se sent déjà l’Empereur d’Afrique, ou la réincarnation de l’Empereur Hélie Sélassié, plutôt que l’Empereur Bokassa…
 
     Quant à la question épineuse de la Palestine, chaque intervenant du Maroc au Golf met en accusation l’inaction de l’autre, oubliant son propre rôle. Alors qui sont les autres? Ils sont tous ces soi-disant ‘Arabes’ qui sont responsables mais impuissant et personne ne sait quoi faire, sauf s’accuser mutuellement. Ils sont incapables de contredire le Maître, car c’est l’Oncle Sam qui décide et il faut éviter le piétinement du nouveau rhinocéros,  sinon il va détruire tout ce qui est sur son chemin, surtout les femmes, les enfants, les vieillards, les handicapés et les malades mentaux, car l’armée du Hamas est très dure, féroce et fait peur à l’ennemi. On veut l’éliminer mais sans succès. Il faut illuminer les soldats juifs, comme les petits enfants qui ont peur de l’obscurité de la nuit tombante et d’être chassés comme des rats, et pour combattre il faut anéantir la résistance par les F-16, les blindés et la force navale pour leur laisser la tâche de liquider ce qui reste des enfants, des femmes, des vieillards et des impuissants. Ils ne font plus peur malgré la machine de guerre dont ils disposent. Alors l’Occident est déchu par sa guerre de proxy. Mais en réalité, il ne peut rien faire si le monde arabo-musulman lui fait face et utilise le gaz et le pétrole, comme dans le passé. L’Occident Nord verra sa pire économie tourner en cauchemar pour des décennies à venir, et plus particulièrement que la Russie comme l’Iran, deux grands producteurs de gaz et de pétrole, sont en conflit avec l’Europe et les États Unis.
     Il suffit de voir l’hypocrisie américaine et prendre conscience du discours d’Obama et de Kerry. L’offre de Kerry sous-couvert d’initiative Égyptienne aux Palestiniens, c’est tendre un bâton tromper dans la fosse d’aisances israélienne et américaine aux palestiniens à sortir du sable mouvant; le choix entre la merde Israélienne et la guerre, la guerre est préférable à la soumission. Kerry peut maintenant le tendre à Obama, à Ban Kimoon et à Netanyahu pour contempler leur excrément. Ce qui me rappelle un récit que mon frère me racontait en petit enfant sage et curieux d’écouter les adultes lors d’un repas chez-nous en l’honneur du fils d’un combattant de la Résistance marocaine avec qui les deux familles sont liées depuis la résistance contre l’ennemi français, et dont le fils est son ami d’enfance, accompagné de sa femme, (le jeune sous-officier est maintenant Général), d’une pièce théâtrale qu’il a vu avec son ami qui était basé à l’école militaire de Tétouan dans les années 60. L’essentielle est qu’un des protagonistes a perdu l’équilibre dans les toilettes et sa main se trouvait dans le fond de la cuve juste rempli du déchet vidé de son gros intestin et court ahuri sur scène criant, ‘couper là! couper là!’, son protagoniste lui conseille, avec un air d’ironie, qu’il serait beaucoup mieux de la laver, mais ne veut rien savoir et insiste toujours à la couper… Enfin, son interlocuteur lui conseille pour la dernière fois de la laver, sinon il va la lécher. Après une insistance de fou, son ami sort un marteau et lui tape un coup assez fort sur la main et instantanément la lèche enduite de son cambouis intérieur. Voilà que Netanyahu se rue vers le sous-sol et ressort assombri et pale, pris de peur et de panique comme ses ancêtres l’étaient dans les ghettos de Londres ou de l’Europe et la parole lui échappe, et jure de se venger en massacrant les enfants, les femmes et les vieillards comme les handicapés et les malades mentaux palestiniens. Il s’aventure a Gaza pour tout raser mais son armée, face au Hamas, est impuissante et refuse de lui obéir. Kerry, Obama, Ban Kimoon et Netanyahu reçoivent le marteau du Hamas et doivent laver leur acte ou lécher l’excrément qu’ils ont retiré de la fosse d’aisances des palestiniens qu’ils ont provoqué. Les mensonges finissent par être exposés pour ce qu’ils sont.
     Israël savoure la défaite militaire et économique, la panique dans les villes d’Israël, la ruée vers les sous-sols, le tourisme est en chute libre, les prix des fruits et légumes s’achètent au prix d’or parce que les missiles de Hamas se sèment sur les champs israéliens. Le R160, M75, J80 ou les missiles RPG, Sagil 55 et 107, GRAD (grêle) Russe de type Katyushas, Cornet, Hawn, Maloutica de Hamas, et Boraq 70 et 100 du Jihad Islamique, de quelques dollars forcent non seulement les fermiers à ne pas ramasser leurs récoltes mais aussi les avions européens, américains et du monde à ne pas atterrir sur l’aéroport de Ben Gourion. Pour la première fois qu’Israël est assiégé comme Gaza l’a été depuis 2006. C’est la grande victoire morale sur le terrain palestinien et des pertes financières considérables pour Israël. Des dépenses militaires énormes qu’exigent l’échec du Dôme de Fer contre le Dôme d’Or des Tunnels du Hamas et ses missiles. Ils leur restent les missions des F-16 et des engins impénétrables dotées de technologies de pointe supposées uniques, à utiliser contre les civils, et que le génie du Hamas va détruire avec une technologie de quelques dollars contre des milliards d’investissement pour Israël et les États-Unis. Voilà que des coûts se voltigent à des sommes vertigineuses s’élevant à des milliards de dollars et qui s’envolent dans l’air de Gaza et qu’Israël ne peut se permettre sans l’aide des sionistes Américains: Républicains comme Démocrates. Des pertes sont estimées à 8 milliards de dollars dans 100 millions de dollars des revenues du tourisme, et ce n’est pas encore fini. Les terroristes américains viennent de contribuer au terrorisme israélien 225 millions de dollars le 23 juillet 2014 pour perfectionner les Dômes de fer. Une aide pour tuer davantage d’enfants, de femmes, de vieillards, de handicapés palestiniens et détruire des hôpitaux, des écoles, même celles de l’ONU et milieux du culte: Mosquées et Églises. Israël se désintègre est perd non seulement la bataille mais la guerre, et pire encore, le pays qu’elle a usurpé. Vive le retour à la Palestine d’avant 1948 et non au tracé de 1967, voilà le cri est sorti et s’entend maintenant partout avec les sirènes de Tel-Aviv et qui fait tan peur à l’Oncle Sam qu’aux sionistes israéliens. C’est fini les mensonges d’Israël et ceux de ses supporters. L’Amérique se désintègre aussi politiquement et économiquement, et à quand une nouvelle institution des Nations Unies du monde libre basée au Brésil, en Inde ou en Chine et pourquoi pas au Qatar, après la nouvelle Banque de Développement Mondiale des BRICS. Il faut se détacher de la prise américaine et de toutes les institutions qui se sont développées depuis Breton Woods.
 
Le prix payé par les Palestiniens depuis 2006
 
2006 ‘Opération Pluies d'été’: Israéliens
: 5 soldats tués
2 civils tués
38 soldats blessés
1 soldat capturé
44 civils blessés
Palestiniens:
277 combattants tués
117 civils tués
6 policiers tués
2 membres de la garde présidentielle tués
1 000 blessés
 
2008-9 ‘Opération Plomb durci’:
Israéliens
10 soldats tués
3 civils tués
Total: 13 morts
 
Palestiniens
167 policiers tués
223 combattants tués,
700 selon Israël,
600 à 700 militants et membres des forces de sécurité selon le ministre de l'intérieur du Hamas
895 civils tués
Total: 1330 morts
 
1300 de tués du côté des palestiniens et 13 mort du côté israélien, selon des sources israéliennes
 
2012 ‘Opération Pilier de défense’:
Israéliens:
2 soldats tués
4 civils tués
50 blessés
Total: 6 morts2
 
Palestiniens
Au moins 91 combattants tués
71 civils tués dont au moins 26 enfants
1235 blessés
Total: 161 à 163
D’autres sources donnent 13 soldats Israéliens morts et 133 palestiniens morts
 
2014 ‘ ‘Opération Bordure protectrice’:
Israël lance L’Opération terrestre le soir du 17 juillet 2014 vers 21.50 heures de son opération. ‘Bordure de Protection’ marque le du début du Conflit, dans le Nord, le Sud et le Centre de Gaza
828 morts et plus 5300 blessés de palestiniens dans la plupart des civils depuis 8 juillet 2014 au 25 juillet 2014, sources du Ministère de la Santé de Gaza
55 soldats (Tsahal) israéliens et plus de 200 blessés depuis 8 juillet 2014 au 25 juillet 2014, selon les sources du Hamas par la TV Al Quds.
 
Bon Aïd et Fête pour les uns et les autres



               Partager Partager


Commentaires

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 10 Octobre 2016 - 19:04 L'école, écosystème

Jeudi 6 Octobre 2016 - 12:02 Des législatives 2.0