Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
DMN : Fortes pluies parfois orageuses de dimanche après-midi à lundi à... | via @lemagMaroc https://t.co/fMulX9kRJr https://t.co/WIPUGiCK7G



Larbi Amine - publié le Mercredi 23 Avril à 11:26

Washington a-t-elle 'regretté' d'avoir soutenu le séparatisme au Sud Soudan?




Washington - "Horrifiée par les massacres commis contre les civils au Soudan du Sud", ainsi s'est dite, la Maison blanche, en réaction aux violences auxquelles est proie, depuis sa création, le Sud Soudan, pays résultat d'un séparatisme soutenu par l'occident.



En effet, Washington a qualifié, mardi, d'abomination, les faits révélés par l'ONU, selon lesquels, les séparatistes sud-soudanais, dont le Polisario est l'un des fervents supporters, se sont, à peine déclarés indépendants, livrés à des épurations ethno-raciales d'une violence et d'une inhumanité inégalées.

Des rebelles avaient massacré des centaines de civils en se rendant maîtres du complexe d'exploitation pétrolière de Bentiu, capitale de l'Etat de l'Unité.

Selon Reuters, les séparatistes ont pourchassé des hommes, des femmes et des enfants qui avaient trouvé refuge dans un hôpital, dans une mosquée et dans une église catholique.

Plus d'un million de personnes ont fui leurs habitations depuis le début d'affrontements entre troupes loyales au président Salva Kiir et soldats fidèles au vice-président destitué Riek Machar en décembre.

Dans un communiqué cité par l'agence britannique, Jay Carney, porte-parole de la Maison blanche, a déclaré : "Nous sommes horrifiés par les informations en provenance du Soudan du Sud, selon lesquelles des combattants liés au chef de file rebelle Riek Machar ont massacré des centaines de civils innocents la semaine passée à Bentiu".

"Les images et les récits de ces attaques heurtent la conscience: des piles de cadavres ont été retrouvées dans une mosquée, des malades ont été assassinés à l'hôpital et des dizaines d'autres ont été abattus et tués dans la rue et dans une église, apparemment en raison de leur appartenance ethnique et de leur nationalité, tandis que des messages de haine étaient diffusés à la radio", a déclaré Jay Carney.

Des bulldozers ont enterré les corps dans des fosses communes et le nombre de personnes tentant de trouver refuge dans le camp de l'Onu à Bentiu est passé de 8.000 à plus de 22.000 en deux semaines, a-t-il précisé.

Né après un referendum d'autodétermination organisé par l'ONU, le Sud-Soudan, crée de toute pièce par l'occident, a rapidement viré en devenant, comme le Timor Oriental, issue de la même procédure, un pays défaillant et non viable, où massacres, tueries et barbaries se multiplient.   



               Partager Partager


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles