Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


APS - publié le Vendredi 28 Août à 11:39

Violences antiréfugiés en Allemagne: les rassemblements publics interdits à Heidenau de vendredi à lundi



Bérlin - Les rassemblements publics ont été interdit de vendredi à lundi à Heidenau, récemment théâtre de heurts entre policiers allemands et manifestants d'extrême droite protestant contre un centre de réfugiés, selon les autorités locales, empêchant ainsi la tenue d'une manifestation promigrants.



Violences antiréfugiés en Allemagne
Violences antiréfugiés en Allemagne
"Les autorités du district de Suisse saxonne-Osterzgebirge, compétentes pour l'organisation de rassemblements, ont interdit du 28 août 2015 14h00 au 31 août 2015 06h00 tout rassemblement public et toute manifestation sur l'ensemble du territoire de la commune d'Heidenau", selon un communiqué.

Vendredi à partir de 15h00 devait avoir lieu à Heidenau une "fête de bienvenue au réfugiés", organisée notamment par le mouvement de lutte contre l'extrême droite "Alliance antinazis".

Selon les autorités locales, l'interdiction des rassemblements est liée à "une situation d'urgence" de la police dont les "forces disponibles ne sont pas en mesure de répondre à l'évolution potentielle de la situation".

"A cet égard, il n'est pas exclu qu'une rencontre des différents groupes donne lieu à des affrontements violents", souligne le communiqué, expliquant que les forces de l'ordre ne sont pas actuellement capables d'assurer la sécurité des biens et des personnes.

Au cours du week-end dernier, plusieurs centaines de manifestants d'extrême droite, répondant à l'appel du parti néonazi NPD, s'étaient opposés aux forces de l'ordre.

Mercredi, la chancelière Angela Merkel s'est rendue à Heidenau pour y affirmer qu'il n'y avait "aucune tolérance" en Allemagne vis-à-vis des agressions "abjectes" d'extrême droite.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara