Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy



Moussa Adam Hamit - publié le Mercredi 20 Mars à 10:44

Vers un renouveau du partenariat stratégique entre le Maroc et la Côte d’Ivoire ?






Vers un renouveau du partenariat stratégique entre le Maroc et la Côte d’Ivoire ?
Les rapports maroco-ivoiriens connaîtront un nouvel essor à l’occasion de la visite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI dans la capitale ivoirienne, à partir du 18 mars 2013. L’histoire des relations entre les deux pays est profonde de par son intensité et son ancienneté. Rabat et Yamoussoukro ont en effet longtemps entretenu des relations multiformes de haut niveau.

Le lundi 18 mars 2013 constituera donc un fait marquant dont les deux peuples frères et amis se souviendront longtemps. L’amitié entre les deux Nations incarnée par les dirigeants successifs du Maroc et de la Côte d’Ivoire, est l’une des plus exemplaires et plus anciennes que l’on puisse déceler dans le continent africain. Le cadre est bien agencé pour donner à l’actuelle visite royale toute l’importance qui lui échoit. Ce déplacement matérialise sans doute une portée doublement significative. Il est d’une portée politico-économique et culturelle sans oublier l’humanisme et la tolérance des cultures que Sa Majesté incarne.

L’aspect politique a toute son importance dans la mesure où la Côte d’Ivoire a besoin d’un soutien de la stature du Roi du Maroc pour consolider son processus démocratique après avoir connu des troubles pendant près d’une décennie. De par sa vision d’un démocrate averti, le Souverain marocain apporte son  appui à la transition démocratique et à la stabilité sociale que connaît actuellement le pays hôte. Au-delà des valeurs communes d’ordre culturel, économique, social et des enjeux géostratégiques régionaux qui lient les deux pays, les personnalités charismatiques incarnées par les deux dirigeants constituent en elles-mêmes le socle de relations bilatérales centenaires.

D’un côté, le Roi Mohammed VI, admiré pour sa vision clairvoyante, pour son statut d’homme des grandes réformes sociales et politiques et pour son engagement au profit de la coopération Sud-Sud. Et, de l’autre, le Président ivoirien Alassane Ouattara incarnant le leadership de l’une des sous-régions du continent les plus prospères. M. Ouattara est surtout apprécié pour sa vision éclairée en faveur de l’unité du contient. Leurs avis concordants au sujet de la question du Sahel est un autre point de rapprochement entre les deux Chefs d’Etat.

Par ailleurs, la convergence de vues entre les deux leaders concernant les grands dossiers africains actuels, notamment celui du Mali n’est pas un secret. La Côte d'Ivoire en sa qualité de présidente de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et le Maroc siégeant au Conseil de sécurité des Nations Unies, en tant que membre non-permanent, sont engagés dans la lutte contre le terrorisme au nord du Mali et dans la restauration de l’intégrité territoriale de ce pays.

Grâce à une stabilité politique qui se rétablit progressivement et disposant d’une économie émergente, la Côte d’Ivoire constitue aujourd’hui un partenaire stratégique pour le Maroc qui lui offre son expertise, par l’intermédiaire de ses opérateurs économiques, et une opportunité réelle à travers ses investissements.

En réalité, le dynamisme économique, la réalisation effective de la coopération Sud-Sud et l’intégration économique du continent noir reposent assurément sur le renouveau des axes Rabat-Yamoussoukro et  Casablanca-Abidjan.

Moussa Adam Hamit
Etudiant-chercheur en relations internationales



               Partager Partager