Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj


MAP - publié le Mardi 14 Avril à 10:27

Vernissage au siège de l'ONU à New York de l'exposition collective "Insoumission" à l'initiative du Maroc



New York (Nations Unies) - L'ambassadeur du Maroc à l'ONU, Omar Hilale, et la Chef de Cabinet du Secrétaire général de l'ONU, Susana Malcorra, ont inauguré, lundi soir au siège de l'ONU à New York, le vernissage d'une exposition de toiles intitulée Insoumission , dédiée à la thématique des droits de l'Homme.



Dans une allocution d'ouverture, l'ambassadeur Hilale a indiqué que cette exposition " très spéciale à bien des égards" est tout d'abord, "consacrée aux droits de l'Homme , rappelant, à cet égard, qu'elle a été organisée pour le 2e Forum Mondiale des Droits de l'Homme (Marrakech/novembre 2014), qui a été un moment fort pour les droits humains .

Cette exposition est également particulière en raison de la diversité de sa composition , a ajouté M. Hilale. L'exposition internationale du Forum de Marrakech a réuni des peintures de 27 artistes de renommée mondiale, originaires de 16 pays -Bénin, Liban, Syrie, Irak, Bahreïn, Arabie saoudite, Tunisie, Algérie, Palestine, France, Espagne, Belgique, Grèce, Royaume-Uni, la Suisse et Maroc. 

Cette exposition est ainsi "l'expression de la diversité de notre monde, tout en réaffirmant l'universalité des droits de l'Homme , a dit l'ambassadeur. 

Il a, dans ce contexte, rappelé le contenu du message adressé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI au Forum de Marrakech dans lequel le Souverain a souligné que l'universalité des droits de l'Homme ne saurait être sujet à des remises en cause. Pour autant, loin d'être l'expression d'une pensée et d'un modèle unique, l'universalité doit être, dans sa quintessence, la résultante d'une dynamique d'adhésion progressive, par étapes, moyennant une appropriation individuelle et collective, où les traditions nationales et culturelles trouvent naturellement leur place, ni contre ni à côté, mais autour d'un socle de valeurs indérogeables. L'universel ainsi enrichi gagne en légitimité lorsqu'il représente et protège la diversité de l'humanité, et quand tous les peuples et toutes les cultures le façonnent et se l'approprient .

L'ambassadeur Hilale a ajouté que cette exposition était particulièrement spéciale en raison du message fort qu'elle délivre, dont l'expression la plus claire de ce qu'elle représente se retrouve dans son titre, Insoumission . 

L'art en général et les peintures en particulier ont toujours été des moyens exceptionnels d'exprimer des opinions, de quête pour la jouissance des droits de l'Homme et pour faire face aux violations de ces droits, a fait observer M. Hilale, ajoutant que le meilleur exemple est les nombreux tableaux dédiés à la Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen de 1789.

Les toiles exposées aujourd'hui "représentent l'expression propre de leurs auteurs, leur lutte pour vivre dans la dignité, contre la répression, la peur, les injustices et les inégalités du monde", a-t-il précisé. Ces peintures sont un moyen d'expression à travers lequel les artistes participent individuellement et de façon responsable dans les débats politiques et publics a-t-il ajouté, relevant qu'il ne s'agit pas là de l'expression d'une révolution contre les règles ou contre l'ordre public, mais plutôt une contribution au renforcement de la démocratie et la primauté du droit .

Mme Malcorra a remercié le Royaume pour l'organisation de cette exposition "associée aux droits de l'homme", une thématique "chère aux Nations Unies", a-t-elle dit. Se référant aux propos du Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, Mme Malcorra a souligné que les "droits de l'homme n'ont pas de frontières", et évoqué l'initiative du Chef de l'ONU relative aux "droits humains avant tout" et dont le plan d'action met en avant trois points : la paix, sécurité et les droits de l'homme. 

Cette exposition collective est un condensé de l'originale imaginée dans le cadre du 2eme forum mondial des droits de l'Homme de Marrakech puisqu'elle ne représente que 46 tableaux sur un total de plus de 80 oeuvres, a souligné à la MAP, le Commissaire de l'exposition, Younes Ajarrai.

Il convient de préciser que ces tableaux ont été exposés au Palais des Nations à Genève, en marge de la 28e session du Conseil des Droits de l'Homme des Nations Unies. Cette exposition se poursuivra au siège des Nations unies à New York jusqu'au 24 avril 2015.

Le vernissage a été marqué par la participation de plus d'une centaine de personnes dont des hauts fonctionnaires des Nations Unies, des ambassadeurs accrédités auprès de l'organisation mondiale, des ONG et des médias internationaux.

               Partager Partager

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus