Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - publié le Jeudi 2 Avril à 10:34

Vernissage à Paris d'une exposition dédiée à la mémoire de l'artiste peintre franco-marocain Hassane Naftaouaih



Paris - L'Assemblée nationale française a accueilli, mercredi soir, la cérémonie de vernissage de l'exposition "Hommage à Hassane Naftaouaih" dédiée à la mémoire de cet artiste peintre franco-marocain, décédé l'année dernière et qui fût l'un des symboles des liens culturels entre le Maroc et la France.



Hassane Naftaouaih
Hassane Naftaouaih
Cette cérémonie, à laquelle ont pris part notamment le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, le ministre français de la Ville, de la jeunesse et des sports, Patrick Kanner et l'ambassadeur du Maroc en France, Chakib Benmoussa, a été une occasion pour mettre la lumière sur le parcours artistique de Hassane Naftaouaih ainsi que son engagement humaniste en faveur de la paix, du partage et des échanges entre les cultures.

L'exposition, qui porte sur des œuvres de Naftaouaih issues de la collection privée de sa compagne, Marie-José Dussaud, témoigne de la créativité foisonnante de cet artiste, né au Maroc et qui s'est installé à Lille (nord de la France), devenant l'un des plus importants représentants de la peinture marocaine en France.

Intervenant à cette occasion, M. Bartolone a salué la mémoire de cet artiste qui, "à travers ses toiles, nous donne la joie de la vie tout en faisant passer des messages de paix et de fraternité entre les peuples, traduisant notamment les liens d'amitié qui unissent le Maroc et la France".

Les œuvres de Hassane Naftaouaih prouvent à quel point "la culture peut être un message d'espérance et un moyen de lutte contre tous ceux qui veulent exacerber les différences", a-t-il souligné, notant que l'exposition montre comment "l'on peut s'enrichir individuellement et collectivement de nos différences".

De son côté, M. Benmoussa a rendu hommage à feu Hassane Naftaouaih, "l'une des voix picturales les plus sensibles et les plus engagées des arts plastiques au Maroc et en France et l'un des artistes peintres qui ont marqué la peinture marocaine en France". 

Il a, à cet égard, mis en exergue le rôle de cet artiste, qui avait puisé sa création dans la chaleur et les couleurs de son pays d'origine, dans le renforcement des relations fortes et solides entre le Maroc et la France, rappelant le rôle primordial de l'art et de la culture dans le rapprochement et la compréhension entre les nations, à l'image des deux grandes expositions qui ont été consacrées récemment au Maroc à Paris.

La peinture de Hassane Naftaouaih est un plaisir esthétique et ses toiles communiquent une véritable chaleur et une grande émotion, a dit M. Benmoussa, relevant que l'artiste "s'est consacré à la question de la transmission de la culture traditionnelle, dans un souci de contribuer à la préservation de la richesse du patrimoine culturel marocain de toute déperdition engendrée par le monde moderne".

Dans une déclaration à la MAP, Mme Dussaud a indiqué que cette exposition était prévue du vivant de Hassane Naftaouaih et a été maintenue après son décès pour rendre hommage à cet artiste généreux qui a œuvré à la transmission des traditions et des cultures à travers l'art.

Le défunt a aussi contribué au rapprochement entre les cultures du nord et du sud de la Méditerranée, autant par son art que par ses actions et initiatives culturelles et humanitaires, a-t-elle ajouté. 

Hassane Naftaouaih avait quitté le Maroc en 1975 pour s'installer en France et fréquenter une école de beaux-arts, puis séjourna de 1981 à 1985 à Tahiti et au Costa Rica avant de revenir en France pour s'établir à Lille.

Humaniste engagé dans de nombreuses causes, il a notamment œuvré pour rendre l'art accessible dans les quartiers populaires en France, et a mené des actions humanitaires en particulier en faveur des déficients visuels au Maroc.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara