Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - Lemag - publié le Jeudi 16 Janvier à 19:06

Universitaire : La décision de la république de Maurice est un énième revers pour le pouvoir algérien



Fès - Le retrait par la République de Maurice de sa reconnaissance de la "RASD" constitue un nouveau revers pour la diplomatie algérienne en dépit des millions de dollars dépensés par les dirigeants de ce pays pour acheter des soutiens aux séparatistes du "Polisario", a affirmé l'universitaire Ahmed Mofid.



Ahmed Mofid
Ahmed Mofid
La décision de Maurice doit inciter les dirigeants algériens à changer de position sur le Sahara par respect à la légalité internationale et aux réalités historiques, géographiques et juridiques attestant de la marocanité du Sahara, relève cet universitaire, soulignant que les dirigeants algériens feraient mieux de s'occuper des graves problèmes internes de leur pays en dépit de ses immenses richesses naturelles, et des problèmes de répression et de corruption endémique dont souffre le peuple algérien, privé de tous ses droits et libertés.

Le gouvernement de la République de Maurice vient d'annoncer le retrait de sa reconnaissance de la pseudo "RASD" dans le cadre d'une révision de sa position sur un certain nombre de questions internationales.

Le gouvernement de Maurice a exprimé, à cette occasion, sa détermination à continuer à soutenir les efforts des Nations unies visant à trouver une solution juste, équitable et acceptable par toutes les parties sur le conflit du Sahara.

Pour M. Mofid, qui enseigne le droit constitutionnel et les sciences politiques à la faculté de droit de Fès, la décision de Maurice est historique à plusieurs égards, car émane d'un pays qui soutenait auparavant les thèses fallacieuses des séparatistes. Il s'agit aussi d'une nouvelle consécration de la solution politique comme étant la seule issue au conflit artificiel créé par les adversaires du Maroc autour de la question du Sahara, a-t-il dit.

L'importance de cette décision de Maurice réside également dans le fait qu'elle est assortie d'un soutien direct aux efforts déployés par l'ONU pour trouver une solution juste et équitable à la question du Sahara, a-t-il indiqué, précisant que cette solution n'est autre que l'autonomie proposée par le Maroc et qui offre une issue de "ni perdant ni gagnant" et qui est dans l'intérêt de l'ensemble de la région maghrébine.

L'universitaire a ajouté que la décision est aussi la preuve du succès de la diplomatie marocaine sous la conduite de SM le Roi Mohammed VI qui a œuvré pour la consolidation des relations maroco-africaines à travers notamment Ses nombreuses visites sur le terrain. Ce dynamisme de la diplomatie marocaine a permis au Maroc de renforcer sa position sur les scènes régionale, continentale et internationale, a-t-il affirmé.

               Partager Partager


Commentaires

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara