Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Afrique: la diplomatie algérienne multiplie les impairs à cause du... | via @lemagMaroc https://t.co/GvkvQIop7S https://t.co/fhLnSnexyU



Farid Mnebhi - publié le Mercredi 8 Juillet à 11:34

Une vérité qui transperce la carapace du "prince rouge"






Aux lecteurs, j'informe que ce papier est la suite logique de celui titré " Le prince rouge marocain mis en pièce par son ex-compère".

Comme annoncé, Ali Amar a révélé au grand public, dans son dernier ouvrage intitulé : "Moulay Hicham, itinéraire d'une ambition démesurée" (paru le 1er juillet 2015 aux éditions Pierre Guillaume De Roux), la face cachée de Moulay Hicham qui, selon l'auteur, n'a pas hésité à monter des réseaux occultes pour en tirer des avantages financiers conséquents lui permettant d'agir négativement contre les institutions les plus sacrées de son pays, le Maroc.

Pendant que ce prince répand son discours un peu partout dans le monde de la presse, son cousin, le Roi Mohammed VI, lui, déploie tous les efforts pour que le Maroc et le peuple marocain soient respectés et que tous les Marocains voient leurs droits à la santé, au logement, à l'éducation, au travail et à la dignité renforcés.
Autre révélation d'Ali Amar, elle aussi très parlante sur la personnalité de ce Prince Rouge, c'est sa position sur le baisemain. Ce prince n'a t'il pas toujours déclaré que cette pratique n'était pas conforme à la tradition marocaine ? Mais voilà, Ali Amar nous apporte la preuve par A+B que ce Prince se délectait du baisemain et, même mieux, n'a pas hésité une fraction de seconde à faire patienter des marocains venus le saluer à l'hôtel Plazza Athénée à Paris pour ensuite leur imposer, sans gêne aucune, sa main pour le baisemain ; un comportement qui a abasourdi ceux venus le voir !

J'informe les lecteurs que le baisemain au Maroc est une marque de respect dû au Chef de Famille, aux aînés, aux personnes âgées ainsi qu'au Roi ; une pratique ancestrale que l'on retrouve également en Angleterre et dans les Monarchies européennes, avec révérence uniquement pour la Souveraine/Souverain, Princesse/Prince, Grande Duchesse/Grand Duc, Baronne/Baronne ou autres descendants de la grande bourgeoisie sans que personne et la presse ne s'en offusquent.

Enfin, tout au long de son ouvrage, Ali Amar nous révèle la véritable face de la personnalité de Moulay Hicham ; un côté qu'il s'est évertué à cacher en se créant de toutes pièces un portrait d'homme éclairé, de fin connaisseur de la chose publique marocaine et des questions internationales, de moderniste, de juste, de courtois, de respectueux de l'autre et d'ouvert au dialogue. Ce portrait fantaisiste, Ali Amar le démonte, dans son livre, en présentant son ancien ami comme un individu colérique qui n'admet pas la contradiction, parfois violent et cruel envers son personnel et à tel point manipulateur qu'il ne rechigne pas à laisser choir ceux qui ont transmis et publié ses messages hostiles à son pays et à ses Institutions.

En clair, selon Ali Amar, l'objectif de Moulay Hicham, guidé par son seul ego démesuré, est, selon la lecture de ce livre, de s'attaquer au Roi Mohammed VI pour se présenter comme le messie.

Par les écrits, conférences et commandites de Moulay Hicham, Ali Amar nous apprend, qu'en fait, ils ne sont que des tentatives pour leurrer le peuple marocain, oubliant une chose fondamentale à savoir que le peuple marocain respecte profondément son Roi et n'admettra jamais qu'on touche à sa personne.


               Partager Partager