Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj


MAP - publié le Mardi 31 Mai à 10:50

Une marocaine nommée rapporteuse spéciale sur la radicalisation et l’extrémisme



Amsterdam - L’ancienne députée néerlandaise d’origine marocaine, Naima Azough vient d’être nommée nouvelle rapporteuse spéciale sur la radicalisation et l’extrémisme aux Pays-Bas, annonce-t-on lundi à Amsterdam.



Naima Azough sera invitée à présenter d’ici la fin de l’année un rapport sur les points forts et les dysfonctionnements dans l’approche suivie en matière de lutte contre la radicalisation et l’extrémisme aux Pays-Bas, indique l’agence de presse néerlandaise (ANP).

Mme Azough, membre du parti des Verts (Groenlinks), a été nommée à ce poste à la demande de la ministre de la culture, de l’éducation et des sciences et du secrétaire d’Etat à la santé publique et du sport.

La nouvelle rapporteuse spéciale aura pour mission principale d’examiner l’approche suivie par les travailleurs sociaux, la police, les professionnels de l’enseignement et les familles pour éviter que les jeunes ne basculent dans l’isolement et la radicalisation. Elle tentera d’identifier les politiques les plus efficaces et en informera le gouvernement.

Les actions réussies des différents intervenants seront valorisées et développées de même que les conclusions de ce rapport seront partagées avec les autres pays européens.

Naima Azough, née en 1972 à Asdif au Maroc, était membre de la chambre des représentants néerlandaise de 2002 à 2010. Elle a étudié l’anglais et l’Allemand à l’Université d’Anvers avant de rejoindre l’Université d’Amsterdam pour se spécialiser dans les relations internationales.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus