Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Marie Brizard Wine & Spirits, veut vendre ses vins et spiritueux,... | via @lemagMaroc https://t.co/RZLvMN1gE2 https://t.co/6OPOAgMKZY



Chougrad Hamid - publié le Mercredi 3 Octobre à 23:43

Une fois de plus l’équipe nationale fait la une.




En feuilletant le journal Assabah, un titre dans la rubrique sportive me surprend : Bassir serait le dernier à rejoindre le staff de M Tawssi. Ce qui me surprend le plus et non seulement le choix d’un joueur aussi talentueux comme Bassir, mais aussi cette étrange fonction dans laquelle va se retrouver confronté la mascotte des terrains marocains.



Salaheddine Bassir
Salaheddine Bassir
Il serait vrai de dire que la fédération marocaine de football a bien joué le jeu, en prenant Bassir comme conseillé de l’équipe nationale. Ce dernier donnera beaucoup de l’aide à M Tawssi, vu l’expérience qu’il a acquit durant son palmarès .Mais d’un autre coté Bassir sera aussi la pub et la propagande de l’équipe nationale qui perdra sans doute son éclat et sa popularité sans M ZAki, qui a fait vibrer les stades marocains avec le slogan que tout le monde sait : « Zaki oulidatou hata fa3ka ma 3albatou…. » .

Bassi sera le seul à combattre, si j’ose dire, cette popularité de Zaki car il était et sera toujours dans les cœurs des marocains. On n’oubliera jamais ses buts marqués avec finesse suivies des hurlements des supportaires : « Bassiiiiiiiiiiiiiiiiiiir Bassiiiiiiiiiiiiiiir wouuuu wouuuuuuuuu .»

Pour conclure, j’aimerai ajouter que, comme dit le proverbe marocain : « li ma 3andou tbal ya ch3i lou bandir.» C’est-à-dire que la fédération essaye de redorer son blason par l’ajout d’un élément qui sera sans doute une pièce maitresse dans la réussite de l’équipe nationale.



               Partager Partager