Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Rachida Dati : Le Roi Mohammed VI écrit une nouvelle page de l'histoire du continent en... | via @lemagMaroc https://t.co/gFJFDynMFj


Ahmed Bellasri - LeMag - publié le Vendredi 14 Mars à 19:39

Une équipe de footballeurs marocains en Italie quitte le championnat pour protester contre le racisme



Italie : Le monde du football reste toujours ciblé par une catégorie de public faisant des terrains un espace pour exiber leur racime, ce ne sont point les exemples qui manquent, contre les joueurs noirs mais également arabe, voire marocaine.



Ainsi, "Casablanca", une équipe de football composée d'immigrants marocains évoluant au championnat amateur à Forli en Italie, a décidé de se retirer du championnat amateur italien à cause des insultes racistes dont les joueurs font objet chaque semaine.

"Nous n'allons pas retirer. Nous restons dans le domaine parce que sinon, cela signifierait une défaite par le racisme" avait déclaré Youssef Laazizi, défenseur au sein de l'équipe, rapporté par La Gazzetta del Mezzogiorno, mais ce fut avant que les choses ne deviennent bien plus compliquées.

''Rentrez chez les Marocains ... '' a lancé, samedi dernier, un des joueurs de l'équipe adverse, ajoutant des insultes lors du match qui a opposé Casablanca au Club Juventinità di Forlimpopoli et que l'équipe marocaine a remporté 3-0; rapporte le site AnsaMed.info

Les joueurs ont immédiatement averti l'arbitre, mais aucune mesure n'a été prise, ce qui a obligé l'équipe à se retirer, souligne Rachid Hansal, le capitaine du club de Casablanca (41 ans), un ancien joueur professionnel de première division du Maroc.

L'épisode, dit-il, était ''la dernière d'une longue série d'insultes raciales. Malheureusement, une telle chose se passe tous les samedis. Nous ne pouvons pas supporter plus longtemps. Et maintenant nous n'allons plus jouer (...) Ce qui est certain, c'est que nous ne pourrons plus supporter des infractions similaires. Le temps était venu de faire quelque chose, de prendre une décision forte. Et nous l'avons fait''.

               Partager Partager


Commentaires

Dépêches | Lemag | Presse | Tribune | Sahara | Focus