Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Appel à renforcer le rôle des jeunes dans le suivi de l’Agenda 2030 à... | via @lemagMaroc https://t.co/CmCOvzqFM2 https://t.co/80Vlht9g1c



MAP - publié le Mardi 6 Octobre à 12:04

Une association des femmes immigrées en Espagne dénonce la position "hostile" et "irresponsable" de la Suède






Madrid - Le projet suédois de reconnaitre la chimérique "rasd" est un acte "irresponsable" de la part d'un pays démocratique comme la Suède, souligne l'Association des Femmes immigrées 8 Mars pour la coexistence et l'interculturalité, basée à Grenade (sud de l'Espagne).
L'association exprime "sa forte condamnation" de cette position "hostile" du gouvernement suédois à l'égard de la souveraineté nationale du Maroc, et appelle les Marocains à faire face aux mensonges et manoeuvres fomentées par les ennemis de l'intégrité territoriale du Royaume, indique un communiqué de l'association parvenu mardi à Map-Madrid.

L'ONG très active dans la région d'Andalousie et qui oeuvre à faciliter l'intégration des femmes immigrées dans la société espagnole, appelle également à la mobilisation générale de toutes les associations de la société civile marocaine établies à l'étranger dans le cadre de la diplomatie parallèle pour défendre la première cause nationale de l'intégrité territoriale du Royaume.

Tout en condamnant avec force le projet d'une éventuelle reconnaissance d'un Etat fantoche par les autorités suédoises, l'association réaffirme l'attachement des femmes immigrées marocaines à leur patrie et leur mobilisation pour à la défense de l'unité territoriale, ajoute la même source.

A signaler qu'une délégation de partis marocains de gauche, actuellement en visite à Stockholm a eu, mardi, au siège du parlement suédois, une série de rencontres avec des dirigeants politiques et des députés représentant différentes tendances du paysage politique au pays nordique. Les membres de la mission marocaine ont informé leurs interlocuteurs des développements de la position de Stockholm sur le dossier du Sahara qui a suscité une vague d'indignation et de condamnation de la part de l'ensemble des composantes du peuple marocain.

Le conflit du Sahara dit occidental est un différend imposé au Maroc par l'Algérie qui finance et qui héberge sur son territoire à Tindouf le mouvement séparatiste du Polisario.

Le Polisario soutenu par le pouvoir algérien revendique la création d'un Etat factice au Maghreb. Cette situation bloque tous les efforts de la communauté internationale pour une intégration économique et sécuritaire régionale.

               Partager Partager