Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


AFP - publié le Jeudi 24 Mars à 23:15

Une année de guerre au Yémen



SANAA - La guerre au Yémen, lancée il y a un an par l'intervention d'une coalition arabo-sunnite menée par Ryad, a fait, selon l'ONU, près de 6.300 morts:



- "TEMPETE DECISIVE": le 26 mars 2015, neuf pays --monarchies du Golfe (sauf Oman), Egypte, Jordanie, Maroc, Soudan-- dirigés par l'Arabie saoudite frontalière lancent l'opération aérienne "Tempête décisive" pour sauver le gouvernement yéménite de l'avancée des rebelles chiites Houthis soutenus par l'Iran. 

Les Houthis tiennent déjà la capitale Sanaa, toujours sous leur emprise aujourd'hui avec de larges parties du nord, du centre et de l'ouest. Le président Abd Rabbo Mansour Hadi se réfugie à Ryad.

Depuis août, la coalition a ajouté à ses avions des centaines de soldats au sol.

- TREVES AVORTEES: le 17 avril 2015, le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon appelle à un cessez-le-feu immédiat. Trois jours avant, le Conseil de sécurité sommait les Houthis de se retirer des territoires conquis, sanctions à l'appui.

Des pourparlers gouvernement/rebelles parrainés par l'ONU débutent mi-juin, suivis d'une deuxième session infructueuse en décembre avec plusieurs trêves non respectées. La rupture des relations diplomatiques en janvier entre Ryad et Téhéran entrave leur reprise. Mais le médiateur de l'ONU Ismaïl Ould Cheikh Ahmed annonce ce mercredi un accord pour un cessez-le-feu le 10 avril, prélude à la reprise des pourparlers le 18 avril au Koweït.

- ADEN "LIBEREE": le 17 juillet 2015, le gouvernement annonce la "libération" de la province d'Aden (sud). C'est le premier succès des forces progouvernementales appuyées par la coalition.

Les loyalistes parachèvent jusqu'à mi-août la reprise des provinces du sud, mais peinent à les sécuriser face à l'afflux de jihadistes.

- MASSACRES ET CRISE HUMANITAIRE: le 28 septembre 2015, le bombardement d'une salle de mariage à Mokha (sud-ouest) fait 131 morts, dont des femmes et des enfants. Imputée à la coalition qui dément, l'attaque est la plus meurtrière d'une série de bombardements similaires. 

L'ONU a déclaré en juillet l'urgence humanitaire maximale: 2,5 millions de déplacés, 14,5 millions --la moitié de la population-- en insécurité alimentaire.

L'ONU dénonce des raids coalisés le 18 août sur le port de Hodeida, tenu par les rebelles et point d'entrée vital pour ravitailler le pays, ou le 27 octobre contre un hôpital de MSF à Saada (nord).

La coalition est en outre soupçonnée d'utiliser des armes à sous-munitions.

L'Unesco classe, en juillet, patrimoine en danger les villes historiques de Sanaa et Shibam (centre) frappées par des raids.

- OFFENSIVES DIFFICILES: le 18 février 2016, le ministre saoudien des Affaires étrangères Adel al-Jubeir affirme que la coalition poursuivra ses opérations jusqu'au rétablissement du gouvernement légitime qu'elle a déjà aidé à "reprendre plus des trois-quarts du territoire".

Les loyalistes ont repris, début octobre, le détroit stratégique de Bab Al-Mandeb. Ils poursuivent depuis mi-août une offensive malaisée dans la provinces de Taëz (sud-ouest) et depuis la mi-septembre dans celle de Marib (centre).

La coalition a subi des pertes, notamment lors d'une attaque de missile attribuée aux rebelles (4 septembre 2015) tuant 67 soldats. Les Emirats arabes unis ont annoncé plus de 70 soldats tués depuis mars.

- JIHADISTES: le 12 mars 2016 à Aden, la coalition bombarde un nouvel ennemi qui gagne du terrain dans le sud, les jihadistes d'Al Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) et l'organisation Etat islamique (EI).

Les autorités incriminent l'EI dans l'attaque non revendiquée du 4 mars à Aden d'un hospice des Missionnaires de la charité (16 morts dont 4 religieuses et un prêtre indien kidnappé).

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara