Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU


MAP - Jamal Chibli - publié le Lundi 29 Juin à 15:28

Un scribouilleur évoque un deal Maroc/Daesh: L'impudence algérienne dans tous ses états



Rabat - Un journal proche de l'armée algérienne a clairement accusé, ce dimanche, le Maroc d'avoir passé un deal avec tous les terroristes du monde pour ne pas commettre d'attentats dans le Royaume. Plus ridicule, tu meurs !



Si c'est une supputation d'un journaleux mal inspiré, c'est grave, parce que ces hypothèses dénuées de tout fondement sont mal tombées alors que les frères tunisiens sont éplorés par le carnage de Sousse.

Suivant le raisonnement du quotidien algérien, cette attaque aurait été indirectement commanditée par le Maroc pour faire fructifier son secteur touristique. Tous les mots d'indignation ne suffisent pas pour décrire le degré de grossièreté de cette analyse, à même de révolter jusqu'aux dirigeants de Daesh.

L'approche bestiale de ce fatras de névrosés anti-marocains est du pain béni pour ceux-là mêmes qu'ils prétendent vouloir combattre. Car, le terrorisme ne serait jamais passé si les Maghrébins l'avaient combattu en rangs serrés.

L'histoire dira qui a toujours bloqué la mise en place d'un système de sécurité collectif et global dans la région. Elle dira aussi qui a toujours collaboré de bonne foi avec les autres pays maghrébins, loin de la logique camouflée du marchandage et du chantage.

En ce moment de grande tristesse en Tunisie, le journaleux algérien aura mieux fait de retenir son venin, au lieu de souffler sur la braise de la division et de véhiculer des idées aussi farfelues que nuisibles. Les Marocains, d'ailleurs comme les Algériens, ont été déjà éprouvés par le terrorisme et ne peuvent que se montrer solidaires des frères tunisiens.

Deuxième hypothèse: Si c'est une partie occulte qui a soufflé cette ânerie à l'oreille du scribouilleur, c'est encore plus grave, parce que cela traduit une pauvreté intellectuelle désolante, un grave déficit cognitif et une accablante légèreté dans l'analyse, qui ne doivent pas réjouir celui qui se trouve à l'autre bout de la ligne.

En tout cas, ce genre d'analyses est très répandu et depuis belle lurette dans la quasi-totalité des journaux algériens, dont chacun est organiquement lié à l'une des sphères de décision du pays. Quand il s'agit du Maroc, la calomnie, la diffamation, l'allégation et le mensonge deviennent la base solide des règles déontologiques.

A en croire la presse algérienne, dont la fonction première est de cultiver la haine du Maroc chez son opinion publique, les services de sécurité et de renseignement marocains disposent de pouvoirs surnaturels, qui leur permettent de réaliser des miracles.

En plus de la mission sacrée et ardue de la défense de la patrie, les services marocains ont la capacité d'exercer une influence certaine sur tous les groupes terroristes dans la région, à commencer par Daesh, en passant par Aqmi pour arriver au Mujao dans le nord du Mali. Un fou parle, un sage écoute !

Donc, toute la communauté internationale, qui considère le Royaume comme un partenaire stratégique dans la lutte antiterroriste, a été trompée par la fourberie marocaine.

Seuls les Algériens ont pu déceler cette duplicité et s'arrogent donc le droit de mettre à nu la supercherie du Maroc, qui a aussi dupé dernièrement les responsables de PSA Peugeot Citroën.

Qui sera la prochaine victime des services marocains ? Affaire à suivre.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara