Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Une veille informationnelle sur le festival international du film de Marrakech App #eMarrakech #FIFM2016... https://t.co/34xwOAAqjU



Adam Sfali - Lemag - publié le Lundi 24 Mars à 10:15

Un ex-ambassadeur US défend le Maroc face aux critiques d’une journaliste marocaine




Washington : L’ancien ambassadeur US au Maroc, Edouard Gabriel, s’est mis à la tache, pour répondre à un article critique à l’égard du Maroc, d’une journaliste marocaine sur le journal The New York Times.



En effet, Edouard Gabriel qui s’est présenté comme consultant auprès du gouvernement du Maroc, a signé une réponse publiée sur The New York Times, intitulée ‘‘Morocco’s Progress on Rights ’’ (traduction libre : Les progrès du Maroc en matière de droits).

Gabriel réagissait à un article, publié le 16 mars dernier sur le même journal, sous signature d’une journaliste marocaine du nom d’Aida Alami, qui collabore intermittemment avec le quotidien New-Yorkais.

Son article, intitulé ‘Gender Inequality in Morocco Continues, Despite Amendments to Family Law ’ (traduction libre : L'inégalité homme femme persiste au Maroc malgré la réforme du code de la famille), porte critiques sur la situation de la femme au royaume, notamment en matière de droits à l’héritage.

L’auteure a cité quelque activistes marocain(e)s qui ont presque tous, ont minoré la portée de la réforme du code de la famille actionnée en 2004 ; certains d’entre eux, n’y ont vu qu’une opération de marketing royal superficiel, alors que le témoignage d’une jeune femme, ne citée que de prénom ‘Zineb’, racontant son propre cas de conflit de succession, confusionnerait, le lecteur américain, puisque la jeune dame de 29 ans, présentée comme professeur à Rabat, dit ne pas pouvoir témoigner sous son nom complet, car dixit ‘‘elle est activiste politique et aurait peur à cause de cela, pour sa sécurité’’.

A tout cela, l’ambassadeur Edouard Gabriel a jugé utile de réagir, en rétorquant que le Maroc, faisait "bonnes évolutions" en matière des droits des femmes : ‘‘Des progrès sont réalisés, grâce à une réelle volonté de réforme, je peux attester que la dynamique va au-delà des droits des femmes’’ a écrit l’ex-diplomate américain, en  énumérant, les mesures prises récemment par le gouvernement marocain, notamment, la réforme de la justice militaire ou l’instauration de la nouvelle politique migratoire.

Néanmoins, très lucidement, Edouard Gabriel a souligné que la démocratie au Maroc était encore un objectif à atteindre, selon lui : ‘‘la réforme prend du temps, Il est dans l'intérêt des USA de reconnaître que le Maroc est sur la bonne voie et de le soutenir dans son cheminement vers la démocratie’’.



               Partager Partager


Commentaires

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 10:37 L’ETOILE D'OR ne sera jamais marocaine!?

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:17 Ousmane Sow : Le sculpteur qui vient des étoiles