Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Afrique: la diplomatie algérienne multiplie les impairs à cause du... | via @lemagMaroc https://t.co/GvkvQIop7S https://t.co/fhLnSnexyU



MAP - publié le Mardi 13 Octobre à 16:49

Un comité onusien "satisfait" des mesures prises au Maroc pour la jouissance des droits économiques, sociaux et culturels






Genève - Le Comité de l'ONU sur les droits économiques, sociaux et culturels (DESC) s'est déclaré "satisfait" des mesures législatives, administratives et institutionnelles prises au Maroc en vue de faciliter la jouissance de ces droits par la population.
Un comité onusien
Dans ses observations à l'issue de l'examen du quatrième rapport du Royaume sur l'application du Pacte international relatif aux DESC, l'organe des Nations unies cite notamment l'adoption de la Constitution de 2011 et l'établissement d'un budget sensible à la dimension genre en 2007.

Les experts membres du comité se félicitent également de la mise sur pied de plusieurs institutions dans un souci de promouvoir les droits économiques, sociaux et culturels. Il s'agit du Conseil économique, social et environnemental, du Conseil national des droits de l'Homme, de l'Institution du Médiateur, du Conseil supérieur de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique, de l'Instance centrale de prévention de la corruption et de la Délégation interministérielle aux droits de l'Homme, ont-ils précisé.

En outre, le comité souligne la ratification de la convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées, de la convention relative aux droits des personnes handicapées et son protocole facultatif et le protocole facultatif se rapportant à la Convention contre la torture.

Il dit avoir pris note de la reconnaissance constitutionnelle de la langue amazighe comme langue officielle et encourage le gouvernement à adopter les mesures qui s'imposent pour la mise en œuvre de cette reconnaissance, surtout aux plans éducatif et médiatique.

Les experts recommandent entre autres de lutter contre les disparités régionales dans l'optique d'une meilleure jouissance des DESC et d'un meilleur accès des personnes vulnérables à ces droits, en particulier les handicapés, les femmes, les migrants et les réfugiés. 

Au cours de l'examen du rapport périodique du Maroc le 1er octobre courant, le comité de l'ONU avait salué "l'engagement clair" du Royaume en faveur des DESC, tout en l'encourageant à aller de l'avant dans les réformes déjà entreprises. 

La délégation marocaine, présidée par le ministre de l'Emploi et des affaires sociales Abdeslam Seddiki, a mis en évidence les efforts menés sous l'impulsion de SM le Roi Mohammed VI pour la promotion de ces droits.

Le Maroc, a-t-elle indiqué, vient d'annoncer un vaste chantier de 50 milliards de dirhams prévoyant la réalisation de projets d'infrastructures, notamment dans les régions enclavées, un programme ambitieux qui devra profiter à plus de 12 millions de citoyens.

               Partager Partager