Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Quand l’ambassadeur algérien à Bruxelles s’autoproclame porte-parole... | via @lemagMaroc https://t.co/F0hTNSg04E https://t.co/kNECBG2gzr


MAP - publié le Mardi 28 Octobre à 10:45

Un Français, un Marocain naturalisé français et un Algérien qui s'apprêtaient à rallier les rangs de "Daech" neutralisés à Kenitra et à Fès



Rabat - Dans le cadre de l'action d'anticipation visant à prévenir la menace terroriste, les services de la Brigade nationale de la police judiciaire ont réussi, en étroite collaboration avec la Direction générale de la surveillance du territoire, à neutraliser, ce lundi à Kenitra, deux extrémistes, un ressortissant français (B.F) et un Marocain naturalisé français (A.A), alors qu'ils s'affairaient pour rallier les rangs de l'entité terroriste dite "Daech" dans la zone syro-irakienne, a indiqué le ministère de l'Intérieur, dans un communiqué.



Les intéressés qui avaient quitté la France, sont impliqués dans l'activisme propagandiste à relent "jihadi" en faveur de "Daech", à travers la traduction et la diffusion, sur différents sites, de communiqués élaborés par cette entité terroriste, ainsi que des enregistrements audio visuels faisant l'apologie des actes terroristes et barbares commis par ses combattants, précise la même source.

Après avoir prêté allégeance au pseudo-calife de "Daech", ces deux extrémistes ont œuvré, à travers le net, pour relayer les visées expansionnistes de cette entité terroriste préconisant l'élargissement du soi-disant état de khalifa au Royaume.

Par ailleurs, l'action anticipative a permis l'arrestation, le même jour, à Fès, d'un extrémiste d'origine algérienne (A.B), qui séjourne au Maroc de manière illégale, et qui est marié à une marocaine ayant rallié, récemment, les rangs de l'organisation terroriste "Daech" en Syrie, en compagnie de ses parents, ajoute le communiqué.

Cet individu, qui projetait de rejoindre son épouse en vue de renforcer les rangs de "Daech", coordonnait son départ avec des combattants dans ce foyer de tension.

Les prévenus seront déférés devant la justice, à la fin des enquêtes qui sont diligentées sous la supervision du parquet général compétent, conclut la même source.

               Partager Partager

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara