Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
Italie: référendum à risque, en pleine vague populiste, pour Renzi: Le chef du gouvernement... | via @lemagMaroc https://t.co/JlyujW1Cxy


MAP - publié le Jeudi 23 Juin à 11:35

Un Brexit pénalisera l’économie sud-africaine (économistes)





Un retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne (UE) devra pénaliser davantage l’économie sud-africaine, qui se trouve déjà dans une situation difficile, estiment des économistes sud-africains.

Le départ du Royaume-Uni ne manquera pas d’accentuer l’incertitude économique et sapera davantage les perspectives de croissance économique en Afrique du sud, notent ces économistes cités par les médias.

Les Britanniques se rendent jeudi aux urnes pour décider du maintien ou non de leur pays dans l’EU. Ce référendum, dit «Brexit» (British exit, sortie des Britanniques de l’UE), représente un tournant décisif dans les relations entre le Royaume-Uni et l’Europe.

Responsables politiques et analystes estiment qu’un vote en faveur de la séparation entre Londres et Bruxelles aura l’effet d’un véritable tremblement de terre dont les ondes de chocs seront ressenties partout dans le monde.

Le centre de recherche sur le commerce et la gouvernance relevant de l’université sud-africaine de North-West estime que le retrait britannique de l’UE devra réduire de 0,1 pc la croissance du PIB sud-africain.

Il s’agit d’un chiffre important d’autant plus que les analyses nationales et internationales prévoient un taux de croissance largement inférieur à 1 pc en Afrique du sud en 2016. Certaines analyses n’écartent pas une nouvelle récession dans le pays cette année, après celle de 2009.

«Le PIB sud-africain sera certainement affecté par un retrait britannique», indique Nosibusiso Ngqondoyi, directeur de recherche à la compagnie d’investissement Novare, rappelant que le Royaume-Uni demeure le deuxième partenaire européen après l’Allemagne.

Ngqondoyi dit s’attendre à une pression accrue sur les flux des investissements vers l’Afrique du sud en cas d’un divorce entre Londres et Bruxelles. 

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara