Lemag.ma : Portail d’information dédié au Maroc et au Maghreb
Facebook
Twitter
App Store
Newsletter
Mobile
Rss
La conférence d'Abou Dhabi approuve un fonds pour le patrimoine: Sous l'impulsion de Paris et... | via @lemagMaroc https://t.co/O1NcjpzCBz


MAP - publié le Dimanche 3 Avril à 11:37

"Trois fenêtres et une pendaison" de Isa Qosja remporte le Grand prix du 22e FICMT



Tétouan - Le film "Trois fenêtres et une pendaison" de Isa Qosja (Monténégro) a remporté le Grand prix "Tamouda" de la catégorie long-métrage du 22-ème Festival international du cinéma méditerranéen de Tétouan (FICMT) qui a pris fin samedi soir.



Ce film, réalisé en 2014, relate l'histoire d'un village traditionnel du Kosovo, un an après la fin de la guerre (2000), alors que tous les habitants s'efforcent de reconstruire leur vie, l'enseignante "Lushe", poussée par sa conscience, accorde une interview à une journaliste
internationale dans laquelle elle affirme avoir été violée par les forces armées serbes avec trois autres femmes du village.

Ainsi, la parution de l'article éveille chez les hommes des soupçons à l'égard de leurs épouses. Avec l'audace de l'enseignante,  caractères d'égoïsme et de domination des hommes font surface.

Le Prix de la meilleure interprétation féminine a été attribué à l'actrice égyptienne, Menna Shalabi, pour son rôle dans le film "Nouara" (2015), de la réalisatrice, Hala Khalil, alors que celui de la meilleure interprétation masculine est décerné à l'acteur Goran Markovic pour son rôle dans le film "Zvisdan" (soleil de plomb) du réalisateur croate, Dalibor Motanic.

Dans la catégorie court-métrage, le Prix de l'innovation cinématographique est revenu au film "Lost village" de George Todria (Georgia-Espagne), alors que le Prix spécial du jury a été remporté par les films "Hyménée" du réalisateur maroco-français Violaine Belletet, et "Ennemis intérieurs" du réalisateur français Sélim Azzazi.

Quant à la section des films documentaires, "Home" du réalisateur syro-libanais Rafat Alzakout a remporté le Grand Prix, tandis que le Prix de la première œuvre est revenu à "Nous n'avons jamais été enfants" de Mahmood Soliman (Egypte). Le documentaire franco-italien "Aouine" d'Adam Pianko et Daniel Said a été primé du Prix spécial du jury.

Pour sa part, le Prix Azeddine Meddour pour la première oeuvre est revenu au film turc "Dolanma" de Tunç Davut. Pour sa part, le long métrage grec "Riverbanks" de Panos Karkanevatos a décroché le Prix Mohamed Reggab (Prix spécial du jury).

Le long métrage "L'attesa" de Pierro Messina (Italie-France) s'est vu attribuer le Prix Mostapha Mesnaoui pour la critique, décerné pour la première fois cette année, dont le jury a été présidé par l'écrivain et critique Mohamed Noureddine Affaya. Le Prix du public a été décerné
au film marocain "Dés...Espoirs" de Mohamed Smail.

La mention spéciale du jury de la catégorie long-métrage a été accordée au film tunisien "Les frontières du ciel" de Farès Naanaa, et de la section des films documentaires a été attribué au
"Contre-pouvoirs" de Malek Bensmail (Algérie).

Lors de cette cérémonie de clôture, des vibrants hommages ont été rendus à la star du cinéma marocain, Amal Ayouch, à l'acteur égyptien, Ahmed Rizk, et à la directrice de l'institut culturel français de Tétouan, Anita Dolfus.

Douze long-métrages, treize court-métrages et autant de documentaires étaient en lice pour remporter les prix de la 22ème édition Festival international du cinéma méditerranéen de Tétouan, en plus des films projetés hors compétition (26 mars-2 avril).

Le jury du long métrage a été présidé par le réalisateur et producteur espagnol, Luis Minarro, alors que le critique et journaliste égyptien, Amir Emary, et la cinéaste belge Karine de Villers, ont été placés respectivement en tête du jury du court métrage et du film documentaire.

               Partager Partager


Nouveau commentaire :
Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook, Twitter ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.

Les internautes peuvent signaler des messages qu’ils estiment non conformes à ces Charte de modération en cliquant sur le bouton « Alerter ».

Fil Info | Lemag | Presse | Tribune | Sahara